Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée
40
le tiers livre.


oncle : pour les absenter de leurs femmes, & ce pendent soy reposer, & de rechief se avitailler pour mieux au retour combatre : quoy que souvent ilz n’ayent ne oncle ne tante. En pareille forme que le roy Petault après la iournée des Cornabons, ne nous cassa proprement parlant, ie diz moy & Courcaillet, mais nous envoya refraischir en nos maisons. Il est encores cherchant la sienne. La marraine de mon grand père me disoit, quand i’estois petit, que

Patenostres & oraisons,
Sont pour ceulx là qui les retiennent
Un fiffre allans en fenaisons
Est plus fort que deux qui en viennent.

Ce que me induict en ceste opinion, est que les planteurs de vigne, à poine mangeoient raisins, ou beuvoient vin de leur labeur durant la première année : & les bastisseurs pour l’an premier, ne habitoient en leurs logiz de nouveau faictz, sur poine de y mourir : suffocquez par deffault de expiration, comme doctement a noté Galen. lib. 2. de la difficulté de respirer. Ie ne l’ay demandé sans cause bien causée : ne sans raison bien resonnante. Ne vous desplaise.