Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/462

Cette page n’a pas encore été corrigée


belles livrées blanc & violet) sus la fin feismes un barboire ioyeulx avecques force coquilles de sainct Michel, & belles cacquerolles de limassons. En faulte de Colocasie, Bardane, Personate & de papier : des feueilletz d’un vieil Sixiesme, qui là estoit abandonné, nous feismes nos faulx visaiges, les descouppans un peu à l’endroict des œilz, du nez, & de la bouche. Cas merveilleux. Nos petites caroles & pueriles esbatemens achevez, houstans nos faulx visaiges appareumes plus hideux & villains que les Diableteaux de la passion de Doué : tant avions les faces guastées aux lieux touchez par les dictz feueilletz. L’un y avoit la picote, l’aultre le tac, l’aultre la verolle, l’aultre la rougeolle, l’aultre gros froncles. Somme celluy de nous tous estoit le moins blessé, à qui les dens estoient tombées.

Miracle (s’escria Homenaz) miracle.

Il n’est, dist Rhizotome, encores temps de rire. Mes deux sœurs, Catharine, & Renée avoient mis dedans ce beau Sixiesme, comme en presses (car il estoit couvert de grosses aisses, & ferré à glaz) leurs guimples, manchons, & collerettes savonnées de frays, bien blanches, & empesées. Par la vertus dieu.

Attendez, dist Homenaz, du quel Dieu entendez vous ?

Il n’en est qu’un, respondit Rhizotome.

Ouy bien, dist Homenaz, es cieulx. En terre n’en avons nous un aultre.

Arry avant, dist Rhizotome, ie n’y pensois par mon ame plus. Par la vertus doncques du Dieu Pape terre, leurs guimples, collerettes, baverettes, couvrechefz, & tout aultre linge y devint plus noir qu’un sac de charbonnier.

Miracle (s’escria Homenaz) Clerice, esclaire icy : & note ces belles histoires.

Comment (demanda frère Ian) dict on doncques.