Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/458

Cette page n’a pas encore été corrigée


Continuation des miracles advenuz par les Decretales.

Chapitre LII.



Voicy (dist Panurge) qui dict d’orgues. Mais i’en croy le moins que ie peuz. Car il me advint un iour à Poictiers ches l’Ecossoys docteur Decretalipotens d’en lire un chapitre, le Diable m’emport, si à la lecture d’icelluy ie feuz tant constipé du ventre, que par plus de quatre, voyre cinq iours ie ne fiantay qu’une petite crotte. Sçavez vous quelle ? Telle, ie vous iure, que Catulle dict estre celles de Furius son voisin.

En tout un an tu ne chie dix crottes
Et si des mains tu les brises & frottes,
Ià n’en pourras ton doigt fouiller de erres.
Car dures sont plus que febves & pierres.

Ha, ha (dist Homenaz) Inian mon amy vous, par adventure, estiez en estat de peché mortel.

Cestuy là (dist Panurge) est d’un aultre tonneau.

Un iour (dist frère Ian) ie m’estoys à Seuillé torché le cul d’un feuiellet d’unes meschantes Clemen-