Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/448

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Homenaz evesque des Papimanes nous monstra les uranopètes Decretales.

Chapitre XLIX.



Puys nous dist Homenaz. Par nos sainctes Decretales nous est enioinct & commendé visiter premier les Ecclises que les cabaretz. Pourtant ne declinans de ceste belle institution allons à l’Ecclise, après irons bancqueter.

Home de bien (dist frère Ian) allez davant nous vous suivrons. Vous en avez parlé en bons termes & en bon Christian. Ià long temps a que n’en avions veu. Ie m’en trouve fort resiouy en mon esprit, & croy que ie n’en repaistray que mieulx. C’est belle chose rencontrer gens de bien. Approchans de la porte du temple, apperceusmez un gros livre doré, tout couvert de fines & precieuses pierres, Balais, Esmerauldes, Diamans, & Unions, plus ou autant pour le moins excellentes, que celles que Octavian consacra à Iuppiter Capitolin. Et pendoit en l’air ataché à deux grosses chaines d’or au Zoophore du portal. Nous le reguardions en admiration. Pantagruel le manyoit & tournoyt à plaisir, car il y povoit aizement toucher. Et nous affermoit que au touche-