Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/414

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment frère Ian se rallie avecques les cuisiniers pour combatre les Andouilles.

Chapitre XXXIX.



Voyant frère Ian ces furieuses Andouilles ainsi marcher dehayt, dist à Pantagruel. Ce sera icy une belle bataille de foin, à ce que ie voy. Ho le grand honneur & louanges magnificques qui seront en nostre victoire. Ie vouldrois que dedans vostre nauf feussiez de ce conflict seulement spectateur, & au reste me laissiez faire avecques mes gens.

Quelz gens ? demanda Pantagruel.

Matière de breviaire, respondit frère Ian. Pourquoy Potiphar maistre queux des cuisines de Pharaon, celluy qui achapta Ioseph, & lequel Ioseph eust faict coqu, s’il eust voulu, feut maistre de la cavallerie de tout le royaulme d’Ægypte ? Pourquoy Nabuzardan maistre cuisinier du Roy Nabugodonosor feut entre tous aultres capitaines esleu pour assieger & ruiner Hierusalem ?

I’escoute, respondit Pantagruel.

Par le trou Madame, dist frère Ian, ie auserois iurer qu’ilz autres foys avoient Andouilles combatu, ou gens aussi peu estimez que Andouilles : pour les quelles abatre, combatre, dompter, & sacmenter trop