Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/394

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment par Pantagruel feut un monstrueux Physetère apperceu près l’isle Farouche.

Chapitre XXXIII.



Sus le hault du iour approchans l’isle Farouche, Pantagruel de loin apperceut un grand & monstrueux Physetère, venent droict vers nous bruyant, ronflant enflé enlevé plus hault que les hunes des naufz, & iectant eaulx de la gueule en l’air davant soy, comme si feust une grosse rivière tombante de quelque montaigne. Pantagruel le monstra au pilot, & à Xenomanes. Par le conseil du pilot feurent sonnées les trompettes de la Thalamège en intonation de Guare Serre. A cestuy son toutes les naufz, Guallions, Ramberges, Liburnicques (scelon qu’estoit leur discipline navale) se mirent en ordre & figure telle qu’est le v Gregeois letre de Pythagoras : telle que voyez observée par les Grues en leur vol : telle qu’est en un angle acut : on cone & base laquelle estoit la dicte Thalamège en equippage de vertueusement combatre.

Frère Ian on chasteau guaillard monta guallant & bien deliberé avecques les bombardiers. Panurge