Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/380

Cette page n’a pas encore été corrigée


calcineur de cendres : père & nourrisson des medicins : foisonnant en pardons, indulgences, & stations : home de bien : bon catholic, & de grande devotion. Il pleure les troys pars du iour. Iamais ne se trouve aux nopces. Vray est que c’est le plus industrieux faiseur de lardouères & brochettes qui soit en quarante royaulmes. Il a environ six ans que passant par Tapinois i’en emportay une grosse, & la donnay aux bouchers de Quandé. Ilz les estimèrent beaucoup, & non sans cause. Ie vous en monstreray à nostre retour deux attachées sus le grand portail. Les alimens des quelz il se paist sont aubers sallez, casquets, morrions sallez, & salades sallées. Dont quelquefoys patit une loude pissechaulde. Ses habillemens sont ioyeulx, tant en façon comme en couleur. Car il porte gris & froid : rien davant, & rien darrière : & les manches de mesmes.

Vous me ferez plaisir, dist Pantagruel, si comme m’avez exposé ses vestemens, ses alimens, sa manière de faire, & ses passetemps, aussi me exposez sa forme & corpulence en toutes ses parties.

Ie t’en prie Couillette, dist frère Ian : Car ie l’ay trouvé dedans mon breviaire : & s’en fuyt après les festes mobiles.

Voluntiers, respondit Xenomanes. Nous en oyrons par adventure plus amplement parler passans l’isle Farouche, en laquelle dominent les Andouilles farfelues ses ennemies mortelles : contre lesquelles il a guerre sempiternelle. Et ne feust l’aide du noble Mardigras leur protecteur & bon voisin, ce grand Lanternier Quaresmeprenant les eust ià pieça exterminées de leur manoir.

Sont elles (demandoit frère Ian) masles ou femelles ? anges ou mortelles ? femes ou pucelles.

Elles sont, respondit Xenomanes, femelles en sexe, mortelles en condition : aulcunes