Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/317

Cette page n’a pas encore été corrigée
309
chapitre xi.


blème propousé respondre. Car il est un peu chatouilleux : & à peine y toucheriez vous, sans vous espiner. Me soubvient avoir leu, que Antigonus roy de Macedonie un iour entrant en la cuisine de ses tentes, & y rencontrant le poëte Antagoras, lequel fricassoit un Congre, & luy mesmes tenoit la paille, luy demanda en toute alaigresse. Homère fricassoit il Congres, lors qu’il descrivoit les prouesses de Agamemnon ? Mais, respondit Antagoras, ha Roy estime tu que Agamemnon, lors que telles prouesses faisoit, feust curieux de sçavoir si personne en son camp fricassoit Congres ? Au Roy sembloit indecent que en sa cuisine le poëte faisoit telle fricassée. Le Poëte luy remonstroit, que chose trop plus abhorrente estoit rencontrer le Roy en cuisine.

Ie dameray ceste cy, dist Panurge, vous racontant ce que Breton Villandry respondit un iour au seigneur duc de Guyse. Leur propous estoit de quelque bataille du Roy François contre l’Empereur Charles cinquième : en laquelle Breton estoit guorgiasement armé, mesmement de gresves, & solleretz asserez, monté aussi à l’adventaige, n’avoit toutes foys esté veu au combat. Par ma foy respondit Breton, ie y ay esté, facile me sera le prouver, voyre en lieu on quel vous n’eussiez ausé vous trouver. Le seigneur duc prenant en mal ceste parolle, comme trop brave & temerairement proferée, & se haulsant de propous, Breton facilement en grande risée l’appaisa, disant, I’estois avecques le baguaige. On quel lieu vostre honeur n’eust porté soy cacher, comme ie faisois.

En ces menuz devis arrivèrent en leurs navires. Et plus long seiour ne feirent en icelle isle de Cheli.