Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/275

Cette page n’a pas encore été corrigée
267
prologve.


l’amassoient remercians le grand donateur Iuppiter. Mais sus l’instant qu’ilz la levoient de terre courbez & enclins, Mercure leurs tranchoit les testes, comme estoit l’edict de Iuppiter : Et feut des testes couppées le nombre equal & correspondent aux coingnées perdues. Voylà que c’est. Voylà qu’advient à ceulx qui en simplicité soubhaitent & optent choses mediocres. Prenez y exemple vous aultres gualliers de plat pays, qui dictez que pour dix mille francs d’intrade ne quitteriez vos soubhaitz. Et desormais ne parlez ainsi impudentement, comme quelque foys ie vous ay ouy soubhaitans. Pleust à Dieu que i’eusse presentement cent soixante & dix huict millions d’Or. Ho, comment ie triumpheroys. Vos males mules. Que soubhaiteroit un roy, un Empereur, un pape d’adventaige ? Aussi voyez vous par experience, que ayants faict telz oultrez soubhayts, ne vous en advient que le tac & la clavelée : en bourse pas maille : non plus que aux deux belistrandiers soubhaiteux à l’usaige de Paris. Desquelz l’un soubhaytoit avoir en beaulx escuz au Soleil autant que a esté en Paris despendu, vendu, & achapté, depuys que pour l’edifier on y iecta les premiers fondements iusques à l’heure præsente : le tout estimé au taux, vente, & valeur de la chère année, qui ayt passé en ce laps de temps. Cestuy en vostre advis estoit il desgouté ? Avoit il mangé prunes aigres sans peler ? Avoit il les dens esguassées ? L’aultre soubhaitoit le temple de nostre Dame tout plein d’aiguilles asserées, depuys le pavé iusques au plus hault des voultes : & avoir autant d’escuz au Soleil, qu’il en pourroit entrer en autant de sacs que l’on pourroit couldre de toutes & unes chascune aiguille, iusques à ce que toutes feussent crevées ou