Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/204

Cette page n’a pas encore été corrigée
196
le tiers livre.

vetulam compellit egestas. gl. ff. de lib. agnos. l. Si quis. pro qua facit. l. si plures C. de cond. incer. Mais en tel affaire il feut tant malheureux, que iamais n’apoincta different quelconcques, tant petit feust il que sçauriez dire. En lieu de les apoincter, il les irritoit & aigrissoit d’aduentaige. Vous sçauez, messieurs, que,
Sermo datur cunctis, animi sapientia paucis.
gl. ff. de alie. iu. mu. cauf, fa. l. ij. Et disoient les tauerniers de Semarue, que soubs luy en vn an ilz n’auoient tant vendu de vin d’apoinctation, (ainsi nommoient ilz le bon vin de Legugé) comme ilz faisoient soubz son pere en demie heure. Aduint qu’il s’en plaignit à son pere, & referoit les causes de ce meshaing en la peruersité des homes de son temps, franchement luy obiectant : que si on temps iadis le monde eust esté ainsi peruers, playdoiart, detraué, & inapoinctable, il son père, n’eust acquis l’honneur & tiltre d’Apoincteur tant irrefragable, comme il auoit. En quoy faisoit Tenot contre le droict, par lequel est es enfans defendu reprocher leurs propres peres per gl. & Bar. l. iij. §. Si quis. ff. de condi. ob caus. & autent. de nup. §. Sed quod sancitum coll. iiij. Il fault (respondit Perrin) faire aultrement, Dendin mon filz. Or quand oportet vient en place, il conuient qu’ainsi se face. gl. C. de appell. l. eos etiam. Ce n’est là que gist le Lieure. Tu n’apoincte iamais les differens. Pour quoy ? Tu les prens des le commencement estans encores verds & cruds. le les apoincte tous. Pourquoy ? Ie les prens sur leur fin bien meurs & digerez. Ainsi dict gl.
Dulcior est fructus post multa pericula ductus.