Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/158

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Rondibilis medicin conseille Panurge.

Chapitre XXXI.



Panurge continuant son propous, dist. Le premier mot que dist celluy qui escouilloit les moines beurs à Saussignac, ayant escouillé le frai Cauldaureil, feut : aux aultres. Ie diz pareillement : aux aultres. Cza, monsieur nostre maistre Rondibilis, depeschez moy. Me doibz ie marier ou non ? Par les ambles de mon mulet (respondit Rondibilis) ie ne sçay que ie doibue respondre à ce problème. Vous dictez que sentez en vous les poignans aiguillons de sensualité. Ie trouue en nostre faculté de Medicine, & l’auons prins de la resolution des anciens Platonicques, que la concupiscence charnelle est refrenée par cinq moyens. Par le vin. Ie le croy, dist frère Ian. Quand ie suys bien yure, ie ne demande qu’à dormir. I’entends (dist Rondibilis) par vin prins intemperamment. Car par l’intempérance du vin adulent au corps humain refroidissement de sang, resolution des nerfs, dissipacion de semence generatiue, hebetation des sens, peruersion des mouuemens. Qui sont toutes impertinences à l’acte de generation. Defaict