Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/133

Cette page n’a pas encore été corrigée
125
chapitre xxv.


tromancie (dist Her Trippa continuant) moyenant laquelle Didius Iulianus empereur de Rome præuoyoit tout ce que luy doibuoit aduenir, il ne te fauldra poinct de lunettes. Tu la voyras en vn mirouoir brisgoutant aussi apertement, que si ie te la monstrois en la fontaine du temple de Minerue pres Parras. Par Coscinomantie iadis tant religieusement obseruée entre les cerimonies des Romains. Ayons vn crible & des forcettes, tu voyras Diables. Par Alphitomantie designée par Theocrite en sa Pharmaceutrie, & par Aleuromantie, meslant du froment auecques de la farine. Par Astragalomantie. I’ay ceans les proiectz tous prestz. Par Tyromantie. I’ay vn fromaige de Brehemont à propous. Par Gyromantie : ie te feray icy tournoyer force cercles, les quelz tous tomberont à gausche ie t’en asceure. Par Sternomantie : par ma foy, tu as le pictz assez mal proportionné. Par Libanomantie. Il ne fault qu’vn peu d’encent. Par Gastromantie, de la quelle en Ferrare longuement vsa la dame Iacoba Rhodogine Engastrimythe. Par Cephaleonomantie, de laquelle vser souloient les Alemans, routissans la teste d’vn Asne sus des charbons ardens. Par Ceromantie. Là par la cire fondue en eaue tu voiras la figure de ta femme & de ses taboureurs. Par Capnomantie. Sus des charbons ardens nous mettrons de la semence de Pauot & de Sisame. O chose gualante ! Par Axinomantie. Fais icy prouision seulement d’vne coingnée & d’vne pierre Gagate, laquelle nous metterons sus la braze. O comment Homere en vse brauement enuers les amoureux de Penelope. Par Onymantie. Ayons de l’huylle & de la cire. Par Tephramantie. Tu voiras la cendre en l’aër figurante ta femme en bel estat. Par Botanomantie. I’ay icy des feuilles de Saulge à propos. Par