Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


doncques est que noir signifie dueil, à bon droict blanc signifiera ioye.

Et n’est ceste signifiance par imposition humaine instituee, mais receue par consentement de tout le monde, que les philosophes nomment ius gentium, droict vniuersel, valable par toutes contrees.

Comme assez scauez, que tous peuples, toutes nations (ie excepte les antiques Syracusans & quelques Argiues : qui auoient l’ame de trauers) toutes langues, voulens exteriorement demonstrer leur tristesse, portent habit de noir : & tout dueil est faict par noir. Lequel consentement vniuersel n’est faict que nature n’en donne quelque argument & raison : laquelle vn chascun peut soubdain par soy comprendre sans aultrement estre instruict de personne, laquelle nous appellons droict naturel.

Par le blanc, à mesmes induction de nature, tout le monde a entendu ioye, liesse, soulas, plaisir, & delectation.

Au temps passé les Thraces & Cretes signoient les iours bien fortunez & joyeux, de pierres blanches : les tristes & defortunez, de noires.

La nuyct n’est elle funeste, triste, & melancholieuse ? Elle est noire & obscure par priuation. La clarté n’esiouit elle toute nature ? Elle est blanche plus que chose que soit. A quoy prouuer ie vous pourrois renuoyer au liure de Laurens Valle contre Bartole, mais le tesmoignage euangelicque vous contentera. Math. xvij, est dict que à la transfiguration de nostre seigneur : vestimenta eius facta sunt alba sicut lux, ses vestemens feurent faictz blancs comme la lumiere. Par laquelle blancheur lumineuse donnoit entendre à ses troys apostres l’idee & figure des ioyes eternelles. Car par la clarté sont tous humains esiouiz. Comme