Ouvrir le menu principal
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Par mesmes raisons (si raisons les doibz nommer, & non resueries) ferois ie paindre vn penier : denotant qu’on me faict pener. Et vn pot à moustarde, que c’est mon cueur à qui moult tarde. Et vn pot à pisser, c’est vn official. Et le fond de mes chausses, c’est vn vaisseau de petz. Et ma braguette, c’est le greffe des arrestz. Et vn estront de chien, c’est vn tronc de ceans, ou gist l’amour de m’amye.

Bien aultrement faisoient en temps iadis les saiges de Egypte, quand ilz escripuoient par lettres qu’ilz appelloient hieroglyphiques. Lesquelles nul n’entendoit qui n’entendist, & vn chascun entendoit qui entendist la vertu, proprieté, & nature des choses par icelles figurees. Desquelles Orus Apollon a en Grec composé deux liures, & Polyphile au songe d’amours en a d’auantaige exposé. En France vous en auez quelque transon en la deuise de monsieur l’Admiral : laquelle premier porta Octauian Auguste.

Mais plus oultre ne fera voile mon equif entre ces gouffres & guez mal plaisans. Ie retourne faire scale au port dont suis yssu. Bien ay ie espoir d’en escripre quelque iour plus amplement : & monstrer tant par raisons philosophicques, que par auctoritez receues & approuuees de toute ancienneté, quelles & quantes couleurs sont en nature : & quoy par vne chascune peut estre designé, si dieu me saulue le moulle du bonnet, c’est le pot au vin, comme disoit ma mere grand.