Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Comment on vestit Gargantua.

Chapitre VIII.



Lvy estant en cest eage, son pere ordonna qu’on luy feist habillemens à sa liuree : laquelle estoit blanc & bleu. De faict on y besoigna, & furent faictz, taillez, & cousuz à la mode qui pour lors couroit.

Par les anciens pantarches qui sont en la chambre des comptes à Montsoreau, ie trouue qu’il feut vestu en la façon que s’ensuyt :

Pour sa chemise, furent levees neuf cens aulnes de toille de Chasteleraud, & deux cens pour les coussons en sorte de carreaulx, lesquelz on mist soubz les esselles. Et n’estoit poinct froncee, car la fronsure des chemises n’a esté inuentee sinon depuis que les lingieres, lors que la poincte de leur agueille estoit rompue, ont commencé besoigner du cul.

Pour son pourpoinct furent leuees huyt cens treize aulnes de satin blanc, & pour les agueillettes quinze cens neuf peaulx & demye de chiens. Lors commença le monde attacher les chausses au pourpoinct, & non le pourpoinct aux chausses, car c’est chose contre nature, comme amplement a declaré Olkam sus les exponibles de M. Haultechaussade.