Ouvrir le menu principal
Cette page a été validée par deux contributeurs.
20
GARGANTVA.

tadins de Sainnais, de Suillé, de la Rocheclermaud, de Vaugaudray, sans laisser arriere le Coudray, Montpensier, le Gué de Vede et aultres voisins : tous bons beuueurs, bons compaignons, & beaulx ioueurs de quille là. Le bon homme Grandgousier y prenoit plaisir bien grand : & commendoit que tout allast par escuelles. Disoit toutesfoys à sa femme qu’elle en mangeast le moins, veu qu’elle aprochoit de son terme, et que ceste tripaille n’estoit viande moult louable. Celluy (disoit il) a grande enuie de mascher merde, qui d’icelle le sac mangeue. Non obstant ces remonstrances, elle en mangea seze muiz, deux bussars & six tupins. O belle matiere fecale, qui doiuoit boursouffler en elle !

Apres disner tous allerent (pelle melle) à la saulsaie : et là sus l’herbe drue dancerent au son des ioyeux flageolletz, & doulces cornemuses : tant baudement que c’estoit passetemps celeste les veoir ainsi soy rigouller.