Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/328

Cette page n’a pas encore été corrigée


ma posterité: car aultre don ne ay ie que assez ie estimasse pour la recompense.

Je les redigeray par escript et demain le feray assavoir à tous les gens sçavans de la ville, affin que devant eulx publicquement nous en disputons.

Mais voicy la maniere comment ientens que nous disputerons. Ie ne veulx point disputer, pro et contra, comme font ces folz sophistes de ceste ville & d'ailleurs. Semblablement ie ne veulx point discuter en la maniere des Academicques par declamations, ny aussi par nombres, comme faisoit Pythagoras, & comme voulut faire Picus Mirandula à Rome. Mais ie veulx disputer par signes seulement, sans parler: car les matieres sont tant ardues que les parolles humaines ne seroient suffisantes à les explicquer à mon plaisir.

Par ce il plaira à ta magnificence de soy y trouver, ce sera en la grande salle de Navarre à sept heures de matin. ”

Ces parolles achevées, Pantagruel luy dist honnorablement. Seigneur, des graces que Dieu m'a donné, Ie ne vouldroys denier à nully en departir à mon povoir: car tout bien vient de luy de lassus, & son plaisir est que soit multiplié quand on se trouve entre gens dignes ydoines de recepvoir ceste celeste manne de honneste sçavoir. Au nombre desquelz par ce que en ce temps, comme ià bien apperçoy, tu tiens le premier ranc. Ie te notifie que à toutes heures tu me trouveras prest à obtemperer à une chascune de tes requestes, selon mon petit povoir. Combien que plus de toy ie deusse apprendre que toy de moy, mais comme as protesté nous confererons de tes doubtes ensemble, et en chercherons la resolution, dont il la fault trouver toy à moy. Et loue grandement la maniere