Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/231

Cette page n’a pas encore été corrigée


les chordes des raquestes sont faictes de boyaux de moutons ou de chevres ; la machine ronde est la pelote ou l’esteuf. Après le jeu, on se refraischit devant un clair feu, et change l’on de chemise, et voluntiers bancquete l’on, mais plus joyeusement ceulx qui ont guaingné. Et grand chere ! »

FIN