Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/207

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment les victeurs Gargantuistes feurent recompensez après la

bataille.

CHAPITRE LI

Ceste concion faicte par Gargantua, feurent livrez les seditieux par luy requis, exceptez Spadassin, Merdaille et Menuail, lesquelz estoient fuyz six heures davant la bataille, l’un jusques au col de Laignel, d’une traicte, l’aultre jusques au val de Vyre, l’aultre jusques à Logroine, sans derriere soy reguarder ny prandre alaine par chemin, et deux fouaciers, lesquelz perirent en la journée. Aultre mal ne leurs feist Gargantua, sinon qu’il les ordonna pour tirer les presses à son imprimerie, laquelle il avoit nouvellement instituée.

Puis ceulx qui là estoient mors il feist honorablement inhumer en la vallée des Noirettes et au camp de Bruslevieille. Les navrés il feist panser et traicter en son grand nosocome. Après advisa es dommaiges faictz en la ville et habitans, et les feist rembourcer de tous leurs interestz à leur confession et serment, et y feist bastir un fort chasteau, y commettant gens et guet pour à l’advenir mieulx soy defendre contre les soubdaines