Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/197

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Gargantua assaillit Picrochole dedans La Roche Clermaud, et

defist l’armée dudict Picrochole.

CHAPITRE XLVIII

Gargantua eut la charge totale de l’armée. Son pere demoura en son fort, et, leur donnant couraige par bonnes parolles, promist grandz dons à ceulx qui feroient quelques prouesses. Puis gaignerent le gué de Vede et, par basteaulx et pons legierement faictz, passerent oultre d’une traicte. Puis, considerant l’assieste de la ville, que estoit en lieu hault et adventageux, delibera celle nuyct sus ce qu’estoit de faire. Mais Gymnaste luy dist :

«  Seigneur, telle est la nature et complexion des Françoys que ilz ne valent que à la premiere poincte. Lors ils sont pires que diables, mais, s’ilz sejournent, ilz sont moins que femme. Je suis d’advis que à l’heure presente, après que voz gens auront quelque peu respiré et repeu, faciez donner l’assault. »

L’advis feut trouvé bon. Adoncques produict toute son armées en plain camp, mettant les subsides du cousté de la montée. Le moyne print avecques luy six enseignes de gens de pied et deux cens