Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/164

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment le moyne fut festoyé par Gargantua et des beaulx propos

qu’il tint en souppant.

CHAPITRE XXXIX

Quand Gargantua feut à table et la premiere poincte des morceaux feut baufrée, Grandgousier commença raconter la source et la cause de la guerre meue entre luy et Picrochole, et vint au poinct de narrer comment Frere Jean des Entommeures avoit triumphé à la defence du clous de l’abbaye, et le loua au dessus des prouesses de Camille, Scipion, Pompée, Cesar et Themistocles. Adoncques requist Gargantua que sus l’heure feust envoyé querir, affin qu’avecques luy on consultast de ce qu’estoit à faire. Par leur vouloir l’alla querir son maistre d’hostel, et l’admena joyeusement avecques son baston de croix sus la mulle de Grandgousier.

Quand il feut venu, mille charesses, mille embrassemens, mille bons jours feurent donnez :

«  Hés, Frere Jean, mon amy, Frere Jean mon grand cousin, Frere Jean de par le diable, l’acollée, mon amy !

— À moy la brassée !

— Cza, couillon, que je te esrenede force de t’acol1er ! »

Et Frere Jean de rigoller ! Jamais homme ne feut tant courtoys ny gracieux.