Ouvrir le menu principal
Cette page a été validée par deux contributeurs.
vii
AVERTISSEMENT.

que l’alinéa. Il n’était permis ni de négliger ce signe ni de le remplacer par un autre.

Quant au changement d’interlocuteur dans les dialogues, il est indiqué de façons très-diverses, tantôt par un alinéa, tantôt par un espace blanc ; le plus souvent par une mention expresse telle que : « dist Gargantua » placée entre virgules ou entre parenthèses, parfois par les noms des personnages[1], enfin très-souvent il ne l’est pas du tout, mais il n’en est pas moins clair pour cela.

Nous aurions eu la ressource facile de mettre partout des tirets, mais aucun des écrivains du XVIe ni du XVIIe siècle ne s’en est servi. La Fontaine & Boileau ont su s’en passer aussi bien que Rabelais, & ce n’est qu’à partir des Contes moraux de Marmontel qu’ils sont devenus à la mode[2].

Nous donnons en tête de chaque livre le fac-simile du titre de l’édition que nous suivons en nous conformant aux excellents Conseils de M. Brunet. Nous en reproduisons le texte avec une fidélité absolue ; lorsque nous y introduisons une modification, soit pour corriger une faute matérielle, soit, ce qui est rare,



  1. Voyez, par exemple, le Tiers livre, ch. XXXVI. Continuation des responses de Trouillogan.
  2. Lettres sur l’harmonie du langage. par M. Bres, Paris, Le Fuel, in-18. t. II, p. 95.