Ouvrir le menu principal

Page:Quinet - Œuvres complètes, Tome VIII, 1858.djvu/65

Cette page n’a pas encore été corrigée




Voix dans le Ciel.

Hosannah ! Hosannah !



Gabriel.

Silence ! Le seigneur va parler.



Le Père éternel.

Ecoutez, saint Michel, Thomas, Bonaventure, grand saint Hubert qui fûtes évêque à Liége, et vous Pythagoras, Joseph le juste et Marcus Tullius. Depuis mille ans et plus vos épreuves sont faites, et vos âmes ont monté des limbes au plus haut escabeau du paradis, comme autrefois la rosée des joncs de marécage, quand le soleil l’apportait sous mes pieds. Vous le savez, les temps sont accomplis. Il y a tantôt trois mille cinq cents ans que le jugement dernier se fit dans Josaphat. Voyez ! Au fond des cieux, la terre en tremble encore ; éperdue, elle roule et ne sait plus son chemin. Voyez si jamais une feuille tombée d’un bouleau des Ardennes, à la fête des morts, courut par plus de monts et par plus de sentiers qu’elle, en roulant