Ouvrir le menu principal

Page:Quinet - Œuvres complètes, Tome VIII, 1858.djvu/148

Cette page n’a pas encore été corrigée


char de David ait monté au-dessus de ta tête, avec ses quatre roues d’étoiles.



Intérieur de la maison d’Ahasvérus. Les Frères d’Ahasvérus (Joel et Elie), petits enfants qui jouent sur des nattes.



Joel.

Moi, quand je serai grand, je veux avoir, comme mon père, une barbe couleur d’argent qui traîne jusqu’à terre.



Elie.

Et moi, je porterai, comme lui, un bâton de patriarche aussi long que le sien.



Joel.

J’achèterai encore une coupe chez le potier, qui tiendra toute une outre ; personne n’y boira que moi.



Elie.

Et moi, j’achèterai, chez le faiseur d’escabeaux, un banc de bois de figuier, pour être assis à table plus haut que tous les autres.



Joel.

Taisons-nous. Notre père nous regarde.



Nathan, père d’Ahasvérus. enfants, que dites-vous ? Mettez pour aujourd’hui vos robes bigarrées. Réjouissez-vous autour de moi dans la maison. Le faux roi des juifs est monté sur son trône du Calvaire. Il n’en descendra plus. Qui sait si l’un de vous ne sera pas un jour le vrai messie ?