Ouvrir le menu principal

Page:Quinet - Œuvres complètes, Tome VII, 1857.djvu/153

Cette page n’a pas encore été corrigée


changements dans les idées, les formes, les souvenirs, et les cultes de leur époque. Homère a transformé le vieil Olympe, Dante le catholicisme ; Raphaël, le plus épique des modernes, a transformé tout ce qu’il a touché.

D’ailleurs, si l’épopée émane de l’ode, il s’ensuit qu’elle est plus ou moins mêlée de poésie lyrique, selon qu’elle est plus ou moins distante de son origine. L’épopée orientale n’est pas dans le même rapport avec la poésie lyrique que l’épopée grecque, ni celle-ci que l’épopée latine. En Orient, le cantique absorbe le récit. En Grèce, l’hymne et le récit sont parvenus dans Homère à un équilibre parfait. Chez les romains, Virgile ne conserve presque plus aucune trace de l’élément sacré. La description a pris la place de la religion. Ce poëte est le premier des épiques qui ait ôté à ce mot : je chante, son caractère propre et littéral. Depuis ce moment, la lyre antique a été muette. Le poëte a parlé. Il a cessé de chanter.

Tout ce qui est éphémère ou artificiel dans les révolutions humaines est perdu pour l’épopée. Parmi les événements, elle ne peut employer que ceux qui sont marqués du caractère de la nécessité et de la volonté céleste. Ceux qui flottent au caprice de la foule et qui ne sont qu’à demi n’existent pas pour elle. De la même manière, tous les héros ne remplissent pas les conditions qu’elle exige des siens. Le poëte dramatique peut accueillir les caractères changeants, contradictoires. Les incertitudes des passions humaines serviront souvent à nouer et à compliquer ses péripéties ; mais voilà où le poëte épique se sépare encore diamétralement de la poétique du drame. Non-seulement il faut que ses héros représentent un système de faits généraux ; pour entrer dans la voie d’airain de l’épopée, il est nécessaire que leur caractère soit immuable. Toute tergiversation leur est interdite. C’est pour ces personnages que le mot de colonne de granit a été inventé. On voit par là pourquoi, dans l’histoire, les personnages sont si rares, qui peuvent supporter sans plier la dure épreuve de l’art épique.