Page:Quérard - La France littéraire, t. 6, 1834.djvu/13

Cette page n’a pas encore été corrigée


Élisabeth de Braganza, prononcé dans la session de la réunion des dames de la charité à Madrid ; trad. de l’espagnol par un Espagnol réfugié. Bordeaux, de l’impr. de Pinard, 1819, in-8 de 16 pag.

Tiré à 106 exempl.

MEDIOBARBUS. Voy. Mezzabarba.

MEDRANE (Jule-Iniguez de). — Relation de la découverte du tombeau de l’enchanteresse Orcavelle, avec l’histoire tragique de ses amours ; trad. de l’esp. par M. de Castéra. Paris, d’Houry, 1730, in-12.

MEDRANO (don Sébast.-Fernandez de), mathématicien espagnol du xviie siècle.

— Ingénieur (l’) pratique, ou l’Architecture militaire et moderne, contenant la fortification régulière et irrégulière, etc. ; trad. de l’espagnol. Nouv. édit. Bruxelles, Laur. Marchant, 1709, in-8.

La première édition de cette traduction est de 1696.

MEDUS (Pierre), de Gonès (Haute-Pyrénées), ex-chirurgien aide-major au 4e régiment d’infanterie légère, chirurgien major des hôpitaux militaires.

— Dissertation médico-chirurgicale sur l’ophthalmie, présentée à la Faculté de médecine de l’académie de Rome, pour être reçu docteur en médecine, le 18 février 1812. Rome, de l’impr. de P. Salviucci, 1812, in-4 de 28 pag.

Tirée à 100 exemplaires.

MEDWIN (Th.). — Journal of the convetsations of lord Byron, noted during a residence with his lordship at Pisa, in they ears 1821 and 1822. Paris, Baudry, 1824, 2 vol. in-12, 7 fr. 50 c ; or Paris, Galignani, 1824, 2 vol. in-12, 12 fr.

— Conversations de lord Byron, ou Mémorial d’un séjour à Pise auprès de lord Byron ; contenant des anecdotes curieuses sur le noble lord, publiées en français avec des notes. Par A. P. (Pichot), auteur de l’Essai sur le caractère et le génie de lord Byron. Paris, Ladvocat, 1824, 2 vol. in-18, 7 fr. 50 c.

— Les mêmes, trad. de l’angl. sur les notes de l’auteur, par D… d. P… (Amedée Théod. Davesiès de Pontès), officier de cavalerie. Paris, Pillet aîné ; Ch. Gosselin, 1824, 2 vol. in-12, 7 fr.

MEEKE (Mistriss), féconde romancière anglaise.

— Fils (le) perdu, ou les Mémoires de la famille d’Orkney ; trad. librement de l’anglais par J. Cohen. Paris, G. C. Hubert, 1822, 4 vol. in-12, 10 fr.

— Mariages (les ) nocturnes, ou Octave et la famille Browning ; trad. de l’anglais sur la 2e édition. Paris, G. C. Hubert, 1820, 4 vol. in-12, 10 fr.

Des nombreux romans de mistriss Meeke il n’y a en de traduits en français que les deux que nous citons.

MEENEN (Van), de Louvain. — Procès de M. De Potter. Défenseurs : Me Van Meenen et Me Sylv. Van de Weyer, avocats à la cour supérieure de justice, à Bruxelles. Bruxelles, Cochè-Mommens, 1829, in-8.

— * Responsabilité (de la) ministérielle d’après le droit public du royaume des Pays-Bas. Bruxelles, Brest Van Kempen, 1829, br. in-8, 84 c.

Van Meenen a été rédacteur de « l’Observateur belge. »

MEERMAN (Gérard), savant hollandais, mort en 1771.

— Invention (de l’) de l’Imprimerie, ou Analyse de deux ouvrages de Meerman publiés sur cette matière ; suivie d’une Notice chronologique et raisonnée des livres, avec et sans date, imprimés avant l’année 1501, dans les dix-sept provinces des Pays-Bas ; par Ch. Vischer, et augmentée d’environ 200 articles par l’éditeur, avec une planche. Paris, Schœll, 1809, in-8, 6 fr.

Cet ouvrage est la traduction d’un abrégé des « Origines typographicæ » de Meerman (Leyde, 1765, 2 tom. en 1 vol. in-4º, avec 2 portr. et 9 planches), publié en hollandais par Henri Gockinga, combiné avec le « Conspectus originum typographicarum, proximè in lucem edendarum. » (1761, in-folio). L’abbé Goujet nous a donné une traduction de ce dernier ouvrage, sous le titre suivant :

— Plan du traité des origines typographiques ; trad. du latin en français (par l’abbé Goujet). Amsterdam (Paris), Lottin, 1762, in-8.

Le traducteur y a joint quelques notes.

— Spécimen animadversionum criticarum in Caii institutiones. Nova editio, aucta. Parisiis, 1747, in-8.

L’édition originale est de Madrid, 1743, in-8 ; celle de Paris a été réimprimée dans le Novus Thesaurus Juris civilis et canonici, 1751-57, 7 vol. in-folio, du même auteur.

MEERMAN (Jean de), seigneur de Dalem en Hollande, fils unique du précédent, directeur des beaux-arts et de l’instruction publique du royaume de Hollande, sous le règne de Louis Bonaparte, comte de l’empire et sénateur ; né en 1753, mort le 19 août 1815.