Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 3, 1829.djvu/414

Cette page n’a pas encore été corrigée
414
GOS GOS

GOSSELLIN (Pascal-Fr.-Jos.), l’un des plus savants géographes de l’Europe ; membre de l’institut (Académie des inscriptions et belles-lettres), l’un des conservateurs et administrateurs de la Bibliothèque du Roi, membre de l’Académie de Gœttingue, etc ; né à Lille, le 6 décembre 1751.

― * Catalogue des médailles antiques, en or, en argent, etc., du cabinet de M. d’Ennery. Paris, Didot le jeune, 1788, in-4.

Avec l’abbé de Tersan.

― Géographie des Grecs analysées, ou les Systèmes d’Ératosthènes, de Strabon et de Ptolémée, comparés entre eux et avec nos connaissances modernes ; ouvrage couronné par l’Académie. Paris, Didot (* Debure frères), 1790, gr. in-4 avec 10 cartes.

― Observations générales sur la manière de considérer et d’évaluer les anciennes stades itinéraires. Paris, de l’impr. de la Républ., an xiv (1806), in-4.

Extrait de la traduction de Strabon. L’auteur a reproduit ce mémoire, mais avec beaucoup d’augmentations, dans ses recherches sur la Géographie, etc.

― Recherche sur la Géographie systématique et positive des Anciens, pour servir de base à l’Histoire de la Géographie ancienne. Paris, de l’impr. de la République et ensuite impériale (* Debure frères), 1798-1813, 4 vol. gr. in-4, avec 54 cartes géographiques contenues en 29 feuilles, et la Rose des vents des Anciens.

Ces quatre vol. renferment les dix-neuf mémoires suivants, dont quelques-uns ont été imprimés d’abord autre part : 1º Recherches sur le système géographique d’Hipparque ; 2º sur celui de Polybe ; 3º sur celui de Marin de Tyr ; 4º Recherches sur les connaissances géographiques des Anciens, le long des côtes occidentales de l’Afrique ; 5º le long des côtes orientales de l’Afrique ; 6º Examen des principales autorités d’après lesquelles on pense communément que les Anciens ont fait le tour de l’Afrique ; 7º Recherches sur les connaissances géographiques dans le golfe arabique ; 8º le long des côtes de l’Arabie : réimpression, avec quelques changements, d’un mémoire inséré dans le 49e vol. de l’ancien recueil de l’Académie des Sciences (1808) ; 9º Recherches sur les connaissances géographiques des Anciens dans le golfe Persique ; 10º le long des côtes de la Gédrosie ; 11º le long des côtes de l’Inde ; 12º des côtes occidentales et septentrionales de l’Ibérie et de l’Espagne ; 13º des côtes occidentales de la Celtique ou de la Gaule ; 14º de celles de la Germanie, de la Sarmatie, etc. ; 15º de celles des îles Britaniques ; 16º Recherches sur la Sérique des Anciens, et sur les limites de leurs connaissances dans la Haute-Asie ; 17º Recherches sur les connaissances géographiques des Anciens le long des côtes méridionales de l’Arabie ; ces deux derniers mémoires sont encore la réimpression, avec quelques changements, de ceux qui ont été insérés, sous le même titre, dans le 49e vol. de l’ancien recueil de l’Académie des sciences ; 18º de l’Évaluation et de l’emploi des mesures itinéraires des Grecs et des Romains : réimpression, avec beaucoup d’augmentations, d’un mémoire inséré dans le premier volume de la traduction française de Sirabon (1805) ; 19º Éclaircissements sur les différentes roses des vents des Anciens : autre réimpression, avec peu de changements, tirée aussi du premier vol, de Strabon.

A ces quatre volumes on joint la Géographie des Grecs analysée, etc. Prix des cinq vol., 96 fr.

On doit encore à ce savant : une lettre sur la fausse configuration de l’Écosse dans la carte de Ptolémée, imprimée dans les « Recherches sur l’origine des divers établissements des Seythes ou Goths, de M. Pinkerton (1804) » toutes les notes signées G., dans les cinq volumes de la traduction française de Strabon (1805-19) ; l’article Géographie ancienne, dans le « Rapport historique sur les progrès de l’histoire et de la littérature ancienne depuis 1789, et sur leur état actuel, présenté à l’empereur (1810) » ; des Recherches sur le principe et l’évaluation des différents systèmes métriques linéaires de l’Antiquité, imprimées dans le VIe vol. des Mémoires de l’Académie des inscriptions, nouv. série (1822), et avant, dans le Ve volume de la traduction de Strabon ; des Observations sur une coudée égyptienne découverte à Memphis, impr. dans le Journal des savants, dec. 1822, recueil à la rédaction duquel M. Gossellin participe depuis 1816 ; enfin, un Mémoire sur l’origine des erreurs commises par les géographes grecs dans les mesueres en longitude, et sur les moyens de rectifier ces mesures en les ramenant à leurs modules primitifs, impr. dans le VIIe vol. du recueil de l’Académie des inscriptions.

GOSSET (J.-B.-Zach.), doct. de Sorbonne, grand-archidiacre de Soissons, et chanoine de l’église cathédrale.

— Oraison funèbre de Louis XIV. Paris, 1716, in-4.

GOSSET. Commentaire sur la coutume de Ponthieu. Paris, 1726, in-fol.

GOSSET, médecin. * Révélations cabalistiques d’une médecine universelle tirée du vin, etc., avec une Manière d’extraire le sel de rosée, et une Dissertation sur les lampes sépulcrales. Utrecht (Amiens), 1735, in-12.

GOSSIN (l’abbé), ancien chanoine, grand—chantre, prieur—commandataire, nommé en 1789 chapelain de S. A. R. Madame Adélaïde, aumônier de l’association royale de Normandie et de Picardie.

Il a traduit de l’anglais denx opuscules poétiques d’Herb. Croft (voy. ce nom).

GOSSNER (Johann), prêtre catholique à Munich.

— Uralte (der) katolisches Glaube. Zweyte Auflage. Strasburg, gedruckt bei Heitz, 1820, in-8 de 56 pag.

— Catholicisme (le) primitif, traduit de l’allem sur la seconde édition, publiée à Strasbourg en 1820. Colmar, Decker, 1821, in-8 de 44 pag., ou Toulouse, Ve Navarre, 1822, in-12 de 60 pag., et Paris, Servier, 1826, in-12 de 60 pag., 40 c.