Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/61

Cette page n’a pas encore été corrigée


ALE’7 ALF 29

triarcharuin. Parisiis, apud Fournier, 1713, in-4.

ALEXANDRE (N.). Abrégé de la Vie des peintres des écoles allemande, flamande, hollandaise, française, romaine, florentine, vénitienne, lombarde, génoise, napolitaine, espagnole et des anciens, mis en ordre alphabétique ; avec une explication de leur manière, et genre de peindre. Bruxelles, (fP.-J. Demat), 1808, in-S, 2 fr. 5o c.

ALEXANDRE (Nie.), bénédictin de lu congrégation de Saint-Maur, né à Paris, en 1654, mort en cette ville, en 1728. r—* Dictionnaire botanique et pharmaceutique. PanV, L.Leconte, 1716 ; Didot, 1768 ; Barrois, 1791, in-8. — Nouv. édit. angui. Paris, Ancelle, 1817, 2 vol.in-8, i5 fr.

— Médecine (la) et la Chirurgie des pauvres, qui contiennent les remèdes choisis’',

faciles à préparer et sans dépense, pour la plupart des maladies.Paris, LaurentLeconte, 1714, in-12.—Nouv. édit. Paris, 175S, in-12.r-Rouen, Mégard, 1818 ; Lyon, Savy, 182a ; Avignon, Bonnet fis, 1S23, in-12, 2 fr. 5o c.

ALEXANDRE (le P. Noël), dominicain, savant historien ecclésiastique, né à Rouen, en 1675, mort à Paris, le 21 août 1724.

— * Conformité des cérémonies chinoises avec l’idolâtrie grecque et romaine, pour servir de confirmation à l’Apologie des do ? minicains missionnaires de la Chine, par nn Religieux ;, docteur et professeur en théologie. Cologne, 1700, in-12.

, — Expositio litteralis et moralis S. Evangelii eecund. quat. èvangelistas. Parisiis, Anisson, 1703, in-fol.

— Historia ccclesiastica veteris novique Testamenti. Parisiis, Cramoisy, 1699, ou P~enise, 1749, S vol. in-fol.

La réimpression, qui a été faîte par ics soins du P. MAKSI, est augmentée de plusieurs lettres de l’auteur, de la réfutation des remarques de Basnage, et de savantes notes de Constantin Bonçaglia..

— Institutio concionatorum tripartita sen prsecepta et régula : , etc. Parisiis, Anisson, j.701, in-8. : ,

—* Lettre sur les Cérémonies de la Chine, au R. P. Le Comte, jésuite, etc. Par un doct. de l’ordre deSt.-Doiuiniquc. Cologne, 1700, in-12. .’…

Celte lettre a’été suivie de six antres ! Ou les trouve souvent à la suite de la Conformité des cérémonies, etc.

— Paralipomeua Theologite moralis, seu varioe. de rébus inoralibus Epistolse. Dclphis, Sumplibtis, II. Rhcnani, 1701, in-8.

—— Theologia dogmatica et moralis, secundùra ordinein catechismi concilii Tridentini. Parisiis, Dezallier, 1703, vel Parisiis, L. Leconte, 1714, 2 vol.in-fol,

. La première édit. est de r6ç ; 4, loN’ol. in-8.

Ce savant religienx est encore auteur de plusieurs écrits moins considérables, imprimés antérieurement au dix-huitième siècle, et dont la Biographie uni— — verselle donne la liste en grande partie. :

ALEXIS, " poète comique grec.

On trouve dans le tome V des Variétés littéraires, pag. M5o et suiv., une Notice très— courte sur ce poète, et la traduction de ses fragments au nombre de trois. B.-d. L, -t.

ALEXIS (Alex. P. Caqnct, connu de. puis sous le nom du P.) augustin, né à Paris, le i3 janvier 1715.* Dissertations et Lettres canoniques sur les élections et l’autorité des supérieurs dans l’ordre des capucins, et sur le recours des ecclésiastiques séculiers et réguliers, tarit inférieurs que supérieurs, aux puissances séculières, et aux lettresrde-cacbet respectivement ; ouvragé apologétique, divisé en deux parties. Pologne, (Avignon), 1754,’ïn-iai -r-Généalogie de la maison dé la Fare. Paris, 1766, in-8.

—Généalogie delà niaison de Roquelaurc,. ’Paris, 1762, in-8..

ALFIERI (Vict.), poète et auteur dramatique italien du xvm’siècle.

— Opère varie filosoficopolitiche, in prosa e in versi. Parigi, Molini, 1800, 4 vol. in-i 2 ;

10 fr.. *

Ce recueil contient : l’America libéra : là Yirlù sconoscinta ; Dialogo in prosa ; del Principe c délie Letterei libri Ire,’délia Tiranide.

—Prince (du) et des lettres, trad. de l’ital. ; par M*** (J. LOQUE). Paris, Â. Eymery, Delaunay, Pelicier ; i& tS, in-8, 4 fr.

— Sallnstio (C. C.), trad. in ital. Voy. SALLUSTE.

— Tragédie. Parigi, délia slamp. di Didot majore, 17SS-89, 6 vol. grand in-8, 5o fr. ; earta velina, ioo fr.

Dans cette belle édition ne se trouvent ni la tragédie posthume, intitulée Alccste, ni la traduction

qu’a donnée Alfieri de l’Alceste d’Euripide.

— Le Medèsime, coll’àccento di prosodia. Avigrione, F. Seguin majore, 1818, 6 vol. in-8, 44 fr., et 6 vol. in-18, 12 fr.

Le même.libraire a donné la même année trois pièces d’Alfieri, séparées, con osservaiione, dell’r abb. Cesarotii ; Merope, Oreste, — Saùl, i n — i S. Chaque pièce vaut 1 fr.2oeeiit..

— Les mêmes, traduites en français (sous — le litre A’Œui’res dramatiques)-, par CL.B. PETITOT ; accompagnées de notes sur