Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/57

Cette page n’a pas encore été corrigée


ALE ALE a5

-i— Religion (la) triomphante des attentats de l’impiété. Sec.édit. refondue et augmentée de l’Antidote de l’athéisme. Par., Moussârt, 1S02, 2 parties, in-8, 6 fr.

. La première édition a pour litre : F Antidote de l’A* théisme, du Examen critique du Dictionnaire des Athées. Paris,.1S01, iu-8.Elle est anonyme.

ALÈGRÈ (d’), mort vers 1736. Art d’aimer. Paris (vers 1757), in-12. -— Gulistan ou l’Empire des roses, trad. dn persan. Voyez SAAUI.

— * Histoire de Moncade, dont les principales aventures se sont passées an Mexique, (suivie du Marquis de Leyra). Paris, 1736, 2 part, in-12.

Le Marquis de Lèyra, imprimé à la suite de celle nouvelle, 11’est pas du même auteur.

On croit généralement que d’Alcgre est "le principal auteur de. la Coquette, ou la Fausse Prude, et de l’Homme à lionnes fortunes, comédies qui ont été représentées sous lé nom’du célèbre comédien Baron.

D’Alcgre est encore auteur de plusieurs ouvrages, mais qu’on ne peut citer, d’Alègre n’ayant jamais voulu qu’aucun parût sous.son nom. Barb.

ALEGRE(leP.d’).’Sermonsnouveaux sur les vérités lés plus intéressantes de la religion ; nouv. édit., revue et corr. Avignon, Chambeau, 1765, 1768, 3 vol. in-12 ; ou Lyon, Gityot, 1824, 4 vol. in-12, 10 fr. Souvent réimprimés.

ALÈMAN (Mateo), écrivain espagnol du xvic siècle.

— Vida y hechos del Picaro Guztnan de. Alfarache, o Atalaya de là vida humana. (Nuev. edic.). Paris, Cbrmon y Blanc, 1826, 4 vol.in-18, 14 fr.

— Vie de Guzuian d’Alfarache, trad. de l’esp. (par BuÉMONn) ; nouv. édit. Paris, Ribou, 1709, 3 vol. in-12.

Brémond n’a fait que retoucher la’trad. de Chapelain. La’première édition est de 1696.

— Le même ouvrage, sous le titre : Aventures plaisantes de, Guzuian d’Alfaraehe, tirées de l’histoire de sa vie, et revues par P.-A.ALI.ETZ, sur l’ancienne traduction (par LESAGE), de l’espagnol. Par., F*. Duchesne, 1772, 1777, 3 vol. in-12, avec figures ; Par. et Noyon, Ant. Baillcul, 17 83, 4 vol. in-18, avec 18 lig. ; Londres. 1738, 2 vol. in-18.

Le Guzrnan d’Alfaraehe que Lesage a publié.est plutôt une imitation de celui-ci qu’une traduction.

ALEMBERT (J. Lerond d’), membre 1 de l’Académie française, ne à Paris, le ifi novembre 1717, mort le 29 octobre 1783. Eléments de musique théorique et pratique, suivant les’principes de Rameau, avec des planches notées ; nouv. édit. augmentée. Lyon, Bruysct, 1762, in-8, avec

« figures. —r.iV édit. ; Lyon, 1779,’n » 8 avec fig., 4 à 5 fr.

La première édition, qui parut en 1752, est anonyme. Barb.

—*Éloge de mylord Maréchal, parM.D***. Berlin, Chr.-Fréd. Voss, 1799; in-12.

— Éloges de plusieurs savants, — lus dans les séances de l’Académie.Paris, 177g, in-12.

Joints depuis à l’Histoire des membres de V Académie française, dont ils forment le premier volume.

— Essai sur la nouvelle théorie de la résistance des fluides. Sèc. édit. Par., 1770, in-4, 6 à 10 fr.

La.première édition est de 17S2.

— Histoire de l’établissement des moines mendiants. Voy. ce titre.

Ouvrage que Feller a attribué, à tort, à d’Alcmbert, et que la France littéraire de 1778 donne à M. Poulliti de Lumina. Barb

— Histoire des membres de l’Académie française, morts depuis 1700 jusqu’à 1770. Paris, Moutard, 1787, 5 vol. in-12.

. Ouvrage que l’on trouve le plus souvent composé "de 6 vol., parce que l’éditeur ayant fait dé nouveaux. titres, y joignit le vol. publié eu 17*79, intitulé : . Éloges de plusieurs savants, qui forma alors le tom. Ier. Ce premier vol., composé d’un choix d’Eloges.de d’Alembcrt, a été publié par l’auteur lui — même, tandis que les cinq autres l’ont été par Cpndorcet, après.la mort de d’Alembert.Condorcet n’a pu suivre, dans l’impression de ces cinq vol., l’ordre chronologique que les éditeurs des œuvres dé d’Alembcrt ont adopté depuis comme le plus naturel.

—Jésuites (des). Nouv. édit., précédée d’un précis des doctrines et de l’histoire de cette société, et suivie de notes et d’éclaircissements, par A. CAUCHOIS-LEMAIRE. Paris, Baudoin frères, 1821, in-18, 2 fr. 5o cent ;.’..-. — Le même ouvr., sous le titre : Delà Destruction des Jésuites en France. Par un ancien magistrat ; dédié aux ministres présents et à venir.Paris, impr. de Gaultier’, Lagttionie, iS26, ïu-32., -]5 c.,., -.

La première’édit. parul en 17G5, sous le titre ; Sur la destruction des Jésuites en France, par un auteur désintéressé, in-ia ; leux ans plus, tard l’auteur publia deux lettres servant de supplément.

La : réimpression de 1826 est tronquée : 1° on «  supprimé, page 76, un assez long passage de l’édition originale, et pag. 55, mis dans le texte une parlie de la note : 2° les lettres supplém. ne s’y trouvent pas.. Beuch,.

— ""Lettre à M***, conseiller au parlement de""*, pour servir de supplênieut à l’ouvrage qui.est dédié à ce même magistrat, et qui a pour titre : Sur la destruction des Jésuites en France, 1767, in-12.

— Lettre au R. P. Berthicr,. jésuite. 1781, iu-iï de 56 pages.

Publiée sous le nom de Diderot. Il existe une se— „ conde lettre du même au même. C’est d’après l’aveu

TOM, I..’h