Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/501

Cette page n’a pas encore été corrigée


BOU..’BOU A6Q

— * Nouveau (le) Neyrcastlc, ou Traité de cavalerie géométrique, théorique et pratique. Lausanne et Genève, , MM. Bousquet etcoihp.y lyû ; Paris, Grange, ! *] ! fi rn-iù.’, ouLyoït, Graùk, ijyx9 petit in-12, 1 fr. 5o c.

—IVécïs aualomîque du corps du cheval, comparé avec celui du bœuf et du mouton ». IVe édit., augm. (par J.-B. HCZA.BD). Paris, SImc Huzard, iSo7î 1 vol. iu-S, 10 fr. —

Seconde partie des Eléments de l’Art —vétérinaire.

Bourgelat publia d’abord cet ouvrage.sbus Je titre de Zootomic ou Anatamie comparée ; il voulait successivement embrasser tous les animaux domestiques, et, en les comparant à l’homme, traiter Icuranatomic comme il avait traité celle du cheval ; il fut obligé de se restreindre, et il substitua à ce titre général celui que l’ouvrage porte aujourd’hui. Des Observations recueillies sur les différences qui existent entre les principaux viscères du taureau, du bélier et leurs femelles, comparés à ceux du cheval et delà jument, restèrent eparses entre les mains des élèves, qui n’en faisaient, comme il arrive de tous les cahiers d’études, que des copies plus ou moins défectueuses ; M— Huzard joignit celles qu’il avait pu recueillir à l’édit. de 1793 ; on les retrouve toutes dans celle de.1S07. Madame Bourgelat ayant remis à 51. Huzard le manuscrit même de son. mari, écrit en entier de sa muin, son éditeur a pu ajouter il’celles qu’il avait omises, et corriger les fautes qui s’étaient glissées dans les autres.

La première partie dé cet ouvrage, contenant l’Introduction à l’étude de l’analomie, et ïé Précis bïppostéologiqnc, parut en 1766, à Paris, chez Vallatïa-CIiape’Ue ; la seconde partie, qui renferme le Précis myologique, précédé d’une idée générale de la Sarcologie, fut publ. l’année suivante— Ces deux parties parurent avec le titre général de l’ouvrage. La troisième partie parut en.1768, sous le titre particulier. de Précis.angéiologique, névrologique et adénologique, ou Traité abrégé des vaisseaux Sanguins, des vaisseaux nerveux et des glaudes du cheval ; la quatrième partie parut en 17G9, aussi sous le titre particulier de Précis splanchnologiqne, ou Traité abrégé des viscères du cheval : cette partie, elle-même divisée en trois autres, qui formaient chacune un cahier séparé, avec lemème litre ; la première traite des viscères de l’abdomen, la seconde de ceux de la poitrine, et là troisième de ceux de la tete. Tous ces cahiers étaientiiéanmoins paginés » de suite, et, non compris les titres, ils formaient un vol. de V11I et 53o pages avee la table.,’

La même année (17G9), l’auteur fit l’avertissement qu’on trouve en tète, et donna à l’ouvrage le titre de Précis anatomique du cheval. Des fautes qui avaient été commises dans les dissections, cl quelques erreurs.typographiques, furent rectifiées par seize cartons qu’où réimprima, et qui remplacèrent, dans les exemplaires qui furent distribués depuis 1769, les fautes laissées dans les précédentes. Les exemplaires qu’on trouve portant la, date de 1766, et le titre général de Zootomic, etc., île diffèrent donc de ceux de 17G9 que par les cartons, et forment une seule et..même édition..

La seconde édition fut commencée en 1791 par 51. Huzard, mais ne.fut achevée qu’en 1793— On trouve des exemplaires delà première partie portant le nom de Val lal-la-Chapelle et 3a date de 1791, mais dont le titre a été changé deux ans plus tard : les exemplaires avec ces deux dates ne forment également qu’une seule.et. nièine édition.

M. Huziird’a augmenté les éditions (deuxième & -quatrième) qu’ii a données, i° des Observations sur les différence » qui existent entre les viscères du bœuf,

du mouton et ceux du cheval ; a ? des Recherches sur, les causes dcl’inipossibilitédans laquelle les chevaux sont de vomir ; 3° des Recherches sur le mécanisme de Ja rumination ; ; 4° enfin, d’une Table très-étendue.

—* Réflexions sur la milice. Lyon, 1760,.’

in-8.

— * Règlement pour les écoles vétérinaires

de-"France. Paiis, de Vhnpr. royale, 1777,

iu-S,.2 fr.,.

— Traité de la conformation extérieure du cheval, de sa beauté et de ses défauts ; des considérations « auxquelles il importe de s’ar—, réterdansle choix qu’on doit en faire. YI1C édition, avec des notes par J.-B. HUZAKU.

’Par., MmcHuzard, iSiS, in-S, avccfïg : , — ? fr.

Troisième partie des Éléments rfc l’Art vétérinaire. C’est le meilleur ouvrage de Bourgelat : les sept premiers chapitres dutom. Ier des « Eléments d’ilippialrïque » qui ont paru de 1760—53, forment la base des deux premières parties.

La première partie du Traité de la conformation’ extérieure du cheval fut imprimée en Ï76S, la seconde.en 1769, avec un titre particulier : Traite du choix des.chevaux et des soins qu’ils exigent ; elles parurent chez Vallat-la — Chapelle. Ces deux parties réunies forment un vol. in-8 de 270 pages l’auteur , y.joignit, en 1770, nue Explication des proportions géomélralcs du cheval, védigée par M. Vincent ; l’un de ses élèves, imprimée d’abord seule, in-8 de 14 pages, avec un titre particulier.et une planche, et réimprimée à la fin de l’ouvrage, qui en eut alors 282.

Celle édition porté au bas de îa première page de chaque feuille l’indication du tom-11, parce que la Zootonu’e ayant été publiée avec le.titre préliminaire et gênerai d’Eléments de l’Art vétérinaire, que Bourgelat voulait donner à tous ses ouvrages, qui auraient forme un corps complet, celui-ci était réellement le second volume avec cette indication, qu’il n’avait pas donnée à la matière médicale, publiée trois ans auparavant.

Le Traité de-la conformation extérieure du cheval a été. réimpr. par les soins de l’auteur, et. depuis 17S5, date que porte la troisième édition, jusqu’en 1S1S, par ceux de’M. J.-B. Iluzard, qui l’a non-seu-. lemcnt enrichi de nouvelles notes à chaque réimpression, mais encore qui l’a refondu dès la troisième édition, pub), en 1796, et augmenté d’une autre partie qui traite des haras… « 

On doit encore à Bourgelat des articles relatifs’à l’Art vétérinaire et eu manège, dans l’ancienne Encyclopédie ; un grand nombre de notes, dans le Mémoire sur les Maladies épîdéiniques des bestiaux, par Rarberet (1760 Celles deux Mémoires.suivants, , dans le tom.HI du Recueil des Savants étrangers do l’Académie des sciences (1760) : Mémoire sur des vers trouvés dajis les siuiisfroîttaux, dans le ventricule, et sur la surface extérieure des intestins d’un cheval, — Nouv. Système de Cavalerie, ou Traité du Manège réduit 5 ses principes naturels,

Bourgelat a été le rédacteur des Lettres sur fa danscK de No verre, son ami.

JVotice communiquée par M. J-#. Jituard,

BOURGEOIS, avocat au parlement, né à La Rochelle, mort dans sa patrie,’vers 17S0.

— * Christophe Colomb, ou l1 Amérique découverte, poème enxxrv chants, par un Américain. Paris* Moutard t x 573, 2 vol. in-8. ; -’ ;’, ’ : ’

— Recherches historiques sur l’empereur