Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/490

Cette page n’a pas encore été corrigée


458 « OU BOU

république ; sur celles qui devaient l’y consolider, et sur celles qui L’y firent pérît*. Paris, Baudouin, 1798, in-S, 1 fr. 5o c.

Ce petit écrit, qui n’a que 13a pag.., parut peu de ’temps avant la ehule du Directoire, en fui comme le pronostic, et servit certainement à la, préparer ; du moins c’est ainsi que le monde en jugea, quand eut éclaté la révolution du iS brumaire : iL’çut, on peut le dire, lin immense succès, puisqu’on moins d’un mois il en fut fait deux édit., et qu’il s’en débila plus de 20, 000 exempl. Cet £ « fai’fut traduit en Angleterre aussitôt qu’il eut vu le jour, cl, l’impression qu’il produisit en France fut si grande, qu’il donna naissance, à plusieurs ouvrages, dans lesquels on essaya de le réfuter ou d’y faire une suite (Voy. les art. J. CHAS, G. CnAUMosTrQuïTRï’, R. CONSTAT* T, MILLOK, SALAVILIE) ; le comte Boulay de ! a Meurthe, de son côté, donna lui-même la suite de son travail, c’est-à-dire l’Histoire de la restauration ct de l’expulsion des Stuarts; mais long-temps après i’é poque où avait paru son premier écrit.

1/Essai sur les causes gui, CH’IG49* amenèrent en Angleterre rétablissement de la république, etc., a été réimprimé en tête d’uii.ouvrage de M. Duhroca, , qui a pourtilve : « la Politique du Gouvernement anglais pendant la Révolution française (1S08), a et plus récemment encore, en îclc de la première édition du Tableau politique des règnes de Charles II ct de Jacques //, du comte Boulay.

.—Observations adressées aux Chambres.

Paris, impr ; de Doublet, iSi5, ih-4 de’8 p. — ; *Tablcau politique des règnes dé Charles TI et Jacques II, derniers rois, de la maisou de Smart ; précédé d’une IIIe édit de. l’Essai sur les causes qui, en 1649 » ; Uue_ lièrent eh Angleterre l’établissement.de-la .république; sur celles qui devaient l’y consolider, et sur celles qui l’y firent périr. Là

Haye, de Timpr. Belgique. J. B, M.Boryde S, -Tincent ct J. B. TVallez, co-éditeurs, 1S1S, 2 vol. iu-S, 9 fr.—— Sec, édit. Péris, Thomine et Fortic, 1822, 2 vol.in-8, 10 fr.

Ouvrage commencé, pour ainsi dire, le lendemain de la restauration des.’Bourbons en Fiance, et terminé par l’auteur pendant, sou exil. La première édit., qui est anonyme, fut publiée sans l’aveu du coihte.Boulayde la Meurt lie (Voyez la préfacede la

. seconde édit.) : un grand nombre d’exempl. portent Paris, Foulon, 1S1S, parce.qu’une partie de l’édit. fut vendue eu’France, el que l’acquéreur fit. faire

. des titres a —son nom.

La seconde édit., donnée à Paris par l’auteur luimême de retour de son —exil; est augmentée de plu— sieurs chapitres et d’une troisième partie qui comprend les suites de la Révolution de J6SS jusqu’à la mort de Jacques II i maïs on n’y trouve plus l’Essai dont nous venons de parler. p

Le comte Boulay de la Meurthe a prononcé, pen dant trois.ans qu’il a siégé au conseil dès Cinq-Cents (de l’an v à l’an vin)., un grand nombre de. Discours. sur toutes sortes de matières, qui presque tous ont été imprimés par ordre du conseil à 3, ù 6"et à 12 exempl., et dont la collection forme deux vol.in-S ; :

il a été, comme membre de la commission intermédiaire du conseil des Cinq-Cents, l’un des principaux’.

’. rédacteurs de la Constitution de l’an vin ; il a coopéré.

très-activement, de l’an vin à l’an x, à la rédaction.’.

du Code civil, en qualité de président de la section de

législation, et fut même chargé de présenter au

Corps législatif l’Exposé des motifs et la Défense

des deux premiers titres de ce Codej.il prononça

dans le même temps et depuis ; sous le co . sous l’empire, comme orateur du gouver plusieurs Discours, la plupart relatifs à des législatives, el qui tous ont été imprimés journaux du temps : comme.membre de la des représentants, le comte lïoùlny de la prononça plusieurs discoursf*daus les cent jo l’on trouve imprimés dans le Moniteur ; à époque, en qualité de président de la seclî gislalion du conseil-d’état et de ministre d comte Boulay de la Meurlbcpril une part tri à la rédaction du rapport sur la déclaration grès de Vienne du i’î mars ISI5’, à la fa m claration des principes du conseil-d’état du 2 de la même année, et enfin à l’Acte additio , Constitutions de l’empire.

Lors de l’apparition des Mémoires de M. ancien président du Directoire au iS brun Constitutionnel du.27 mai iS ?.4 annonça que lîoulny de la Meurthe lui avait écrit qu’il s’ de rédiger des mémoires dans lesquels il réj à-ceux de M. Gohîer, surtout en ce qui coi 18 brumaire. Ces Mémoires, qui devront êlrt tévessants en raison du rôle actif que RI. Ri la Meurthe a jouéel des fonctions importai ! a remplies sous le directoire, sous le consuls l’empire,’sont attendus avec impatience du qui espère y trouver enfin des éclaircisscm des époques de notre histoire encore si’mal et si mal jugées !

BOULAY-PATY (îîvarïste)’, fils vant. Grecs (les), tribut aux ma lord Byron. Paris, A.-A. Renouard, br. in-8, 2 fr.

E0ULAT-PÀ1T, (P.-S : ),.prof. u .’commercial à l’école de droit de Renu

— Cours de droit comioercialmaritim près les principes et suivant l’ordre d de commerce. Rennes, Gousin-rDanci Paris, Warèe oncle ; Jfraréefrères, I’S 4 vol. —in-S, 24 fr.

—Faillites (des) etbanqueroutes, suiv titre de la revendication en matière ; merciale, et de quelques Observatio la déconfiture. Paris, CharlesrBêchet nés, Mollicx, 1825, -2 vol. ïn-S, : 12 1

— Observations sur le Code de eomi adressées aux tribunaux de la part d vernement ; Paris, 1802, in-8, 3 fr.

M. Bouîay-K-ily a donné une nouvelle édit Traité des assurances et des contrats à la gros mérigon ;, conféré cl niis.cn rapport avec le n Code dè’commerce et la Jurisprudence, etc.

BOULE (Je P.), cordelier.’* Hi abrégée de la vie, des vertus et du de saint lionaventure. LjOii, l’jk’î,

BOULÉ (And.). Institution au coutumier-du pays de Hainault. i 2 vol. in-4 BOULENGEU (Nie. — Fr. — Jos : )-, i Hesdin (en Artois), vers iy65.’.'

— Dictionnaire franç.-latin, à.l’usage commençants. Paris, iSir, iu-ia. ’

— Éléments de l’Histoire universelle, w, 1S02, iu-12.