Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/488

Cette page n’a pas encore été corrigée


/, SC BOU BOU

Voyez, sur ce livre, îa note duri°i8ii4 delà nouv. édit. du Dict. des ouvr : anon. ct pseud. de liarbier.

—Yie de Mahomet, avec des Réflexions sur la religion mabomélane et les coutumes des Musulmans. Londres et Amsterdam, 1780, ïn-8. — Sec. édit. Amsterdam, 1731, in-S.

lîo niai n villiers n’avait poussé cette histoire que jusqu’à Vhégire : on y a joint une continuation, d’après l’ouvrage de Gagnïer. îiiogr. univ.

Indépendamment dus ouvrages ci-dessus cites, le comte lîoulainvilliers est auteur de beaucoup d’autres sur l’histoire de France, demeures manuscrits, ainsi que quelques écrits sur la philosophie hermétique et sur les sciences dites occultes, dont la Biographie universelle donne la nomenclature.

BOULANGER (C). Langue (la) grecque mise à la portée de. tout le monde. Paris, Périsse et Compère, iSi3, in-12.

BOULANGER (Nic.-Ant.), anc. inspecteur des ponts-et-ebaussées de la généralité de Paris ; né à Paris, le ri novembre 172a, mort le 16 novembre 1769. — * Antiquité (T) dévoilée par ses usages, ouvrage posthume (refait sur le manuscrit original par Paul Thiéry, baron d’Hoi/BA-CH, avecun précis de la vie de l’auteur, par DIDEROT, suivant Grimm). Amsterdam, M, M.Rey, i766.ïu-4, ou 3 vol. in-i2, 6à gfr. Pour une réfutation de cet ouvr., voyez FAERY D’AUTHEY.

— Gouvernement. Ouvrage posthume de M. B. I. D. P. et G. Londres, 1776, iu-12.

— Dissertation sur Élie et Enoch (faisant suite aux Recherches sur l’origine du despotisme oriental), sur Esope fabuliste, et

Traité mathématique du bonheur. Dix-huitième siècle, petit in-S de xvr et 284 pag.

— * Mémoire sur une nouvelle mappemonde. Par M. B***. Paris, I7Ô3, 111-4.

— Recherches sur l’origine du despotisme oriental, ouvrage posthume de M.B. I. D. P. et C., avec une lettre de l’auteur à Helvétîus. Genève, 1761, ou Paris, libraires associes, T763, in-S.

— Les mêmes. Examen critique de la vie et des ouvrages de S. Paul (trad. del’augl. de P. ÀTÎ.ET, par le baron’(THOT.IÎACH), avec une Dissertation sur saint Pierre (par BoutA.KGEH.). Amsterdam, Rey, 1766, 10-12.

On ne trouve pas entête de celte dern. edit. de V Origine du Despotisme a rient al, Y inércssnnlc. lettre de Boulanger à Helvétius, que l’on voit dans l’édition originale de Genève, 1761, " el dans quelques autres. Barb.

La Dissertation sur saint Pierre a été rcîmpr. en 3770, avecl’Esamen critique de la vie et des ouvrages de saint Paul. Voy. AKET.

’— Œuvres (ses). En Suisse de i’impr. philos., 1791, 10 vol.’in-12’, ou Paris9 Servlères et Bastien, 1792 ct 1793, 8 vol. ïu-8, 4ofr. : Amsterdam (Paris), 1794, 6 vol. ïn-8.

La dernière édition, quoique moins volumineuse que les précédentes, est aussi complète : elle est ainsi distribuée : Tom. I et II, Antiquité (1’) dévoilée par ses usages. Tom. III, llecherches sur l’origine du despotisme oriental ; Essai philosophique sur le Gouvernement ; Esope fabuliste, ou Dissertation surles incertitudes qui concernent les premiers écrivains de l’antiquité ; du Bonheur. Tom.IV, Christianisme (v) dévoilé, ou Examen des principes et des effets de la religion chrétienne (ouvrage du baron d’HoLUÀcii, qui a été inséré à tort dans cette collection) iTom.V, Delà Cruauté religieuse ; ! Articles extraits de l’Encyclopédie (Corvées, Déluge, Gucbres, Langue hébraïque, Economie politique). Tom. VI, Histoire d’Alexandre-lc-Grand (en vingt-quatre livres).

Outre les Dissertations sur Ésope, sur saint Pierre, sur Enoch, Boulanger en a composé deux autres sur saint Iloch el sainte Geneviève, qui se sont perdues, aussi bien qu’une Histoire naturelle du cours de la Marne, et une autre de la Loire, avec figures.

Boulanger a laisse en manuscrit des Anecdotes de la 2’ature.

BOULANGEE. DE BIVERY. Voy. Bou I.EKGER.

BOULÂRD (Ant.-Mar.-Henri), laborieux traducteur ;.né le 5 septembre 17J4, mort à Paris, le 6 mai 1820.’.’

— Essai de traductions iuterlinéaires des six langues allemande, suédoise, danoise, anglaise, portugaise et hébraïque, contenant la traduction d’Hcrtnaun et Dorothée en allemand, et celle du premier acle de Mérope en suédois, etc. Paris, Fuchs, an

s (1802) in-S.

— Essai d’un nouveau Cours de langue allemande, bu Choix des meilleurs poè’mes de Zacbarie, Kleist et Haller, avec deux traductions françaises, dont une, absolument littérale, est destinée à faciliter l’étude, de cette’laiigue. Paris, Kocnig, an iv (1798), in-8. _ "

— Lettre adressée au rédacteur du Moniteur-, sur M. de La Harpe et sur son poëme du Triomphe de la Religion. (Extr. du Moniteur). Paris, impr. de Mmc Agasse, 18lA, in-S de Si pag.

— Notice sur la vie" et les écrits de René Binet, anc. recteur’de l’Université. Paris9 G. Waréc, 1817, pet..in-8 de 8 pag.

— Notice sur les descendants de Jean Racine, membre de l’Académie française. (Extr. du Bullet. des S&’hist., etc.) Paris, impr. de Fain, 1824 in-8 de 4 Pag*

— Tableau des auteurs qui ont écrit sur les testacés. Paris, 1816, in-8.

A. « ÎI.-H. Boulard a traduit de l’anglais, de l’allemand et de l’italien, les divers ouvrages suivants : Angleterre (I’) ancienne, — etc. Voy. STKCTX.— Avis’ d’une mère à sa fille, en tilleul’, et en franc., avec une traduction interlinéaire. Voy. LAWEEBT (Mad.) :

— Bienfaits (les) de îa Religion chrétienne.Voy. RYAK. -r-Considérations sui— la première formation des langues, etc.’Voy. SHITII f Ad.). — Dissertation historique sur l’ancienne constitution des Germains, etc. Voy. STDXT.T (G.). — Dissertation surla césure, Foy.