Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/440

Cette page n’a pas encore été corrigée


£o8 BON BON

raliste ; né à Genève, le i3 mars 1720, mort le 20 mai 1793. —Considérations sur les corps organisés. Ainsi, et Paris, 1762, 1776, 2 vol. in-18. —Contemplation de la nature. Amsterdam, I704et 1765, 2 vol.in-8*0111770 et I794, a vol. in-12’; ou Hambourg, 1783, 3 vol. in-8, 10 fr. ; ori Neufchâtel, 1782, 3 vol. in-12.’.

-—Essai analytique sur lesfdcultésderàmé. Copenhague, 1760, in-4 ; 1769, in-8 ; Genève, 1775, 2 vol. in-8.

— * Essai de p’syéologie, bu Considérations surles opérations de l’âme, sur l’habitudeet sur l’éducation, avec dés principes philosophiques sur la cause première et sur son effet. Londres, 1754, ; in-12. —Palingénésie philosophique, ou Idées sur l’état passé et l’état futur des êtres vivants. Génère, -17 7 o ; 2 vol. in-8. ;’,’

—Recherches philosophiques sur les preuves dn christianisme. Genève, 1769, 1770 ; 1771.—Nouv. édit., LaBaye, 1772, in-8,

Cet ouvrage se trouve aussi dans la Palingénésie. —Recherches sur l’usage dès feuilles dans les plantes, et sûr quelques autres sujets relatifs à l’Histoire des végétaux. Gottingue et Leyde, 17.54, in-4 — Traité d’insectologic, ou Observations sur les pucerons. Paris, 1745, 2 part. in-8.

— Œuvres complètes. Berne, Soc. typogr. I779"83, 8 tom. en 10 vol. in-4, avec fig., i35 fr. ; ou 1779-88, 18 vol. in-8

"avec fig., 80 fr..

. Bonnet a fourni beaucoup de Mémoires au Journal’ et aux Philosopliical Transactions, ainsi qu’au Recueil des Savants étrangers de l’Acad. des sciences ; on trouve de lui dans ce dernier ouvragé ceux qui suivent : Expériences sur la —végétation des plantes dans d’autres matières que la terre, en deux mém, (Tom. 1CI, 1760). — Dissertation sur le ver nommé en latin Tamia, et en français Solitaire, où, après avoir parlé d’un nouveau secret pour l’expulser des v intestins dans lesquels il est logé, qui a eu d’heureux succès, l’on donne quelques observations sur cet insecte (id., id.).—Mémoire sur une nouvelle partie, commune à plusieurs-espèces de chenilles (Tom. II, 1765). — Mémoire sur la grande chenille à queue fourchue, du saule, dans lequel on prouve que la liqueur que cette chenille fait jaillir, est un véritable acide, et un acide très-actif (id., id.). — Supplément au livre sur l’usage des feuilles dans les plantes (Tom. IV, 1763). —— Recherches sur la respiration des chenilles (Tom. Y, 1768).

BONNET (Ch.-Henri). Code de la conservation générale des bois et forêts nationales, etc. Paris, Le Normant, 1S00, in-12, 1 fr. 80.c.

— Traité de l’agriculture des bois, et vues économiques sur l’administration et la juridiction des eaux et forêts de la couronne. Paris, Le Normant, 1814, in-12, 3 fr.

BONNET (Et.-Espr.). Essai poétique sur quelques pièces du théâtre italien.Paris, de rimpr. de Monsieur, 1386, in-8.

BONNET fils (F.). Œuvres complètes de Mackensie, trad. de l’angl. Voy. MAC E.ENSIE. ’

"’BONNET (Jacq.), né en i644, morten 1724 ;……

—Histoire de la musique et de ses effets, depuis son origine jusqu’à présent. Paris, Cochart, I75, in-12 ; oh Amsterdam,. Lecène, 1725, 4 tom. en 2 vol. in-12 ; où La Baye, 1 743, 2 vol. in-12.

U Histoire de la musique a été composée en grande partie par le célèbre abbé Bourdelot el par. son neveu P. Bonnet.médecin ; Jacq.Bonnet ne peut dontTèlre considéré que comme éditeur de l’ouvrage de soii oncle et de son frère…

Les deux dernières éditions contiennent de plus que la première, la comparaison des musiques française et italienne,.par, Le Cerf de là’Viéville, Biog.univ.

—* Histoire génëraledcla danse sacrée et et profane ; ses progrès et ses révolutions depuis son origine jùsqn’à présent. Paris, d’Hùiifyfls, 1723, in-12… : ,’.-" !

Barbier, après avoir ; dans son Dictionnaire des ouvrages anon., attribué ce livre à Jacq. Bonnet, le donne, dans la table du susdit livre, à Bourdelot, oncle de ce dernier…"’,..’,

-’. BONNET (Jos.), avocat au parlement d’Aix ; né à Brignolès, en Provence. —’Histoire du grand et véritable chevalier Gaissaut. Versailles, Raph. Cordai, 1714, in-12 ;’……., ,.

Cais’sant était un fou d’une espèce singulière. ; —*Lèttre écrite à Musaîa, h’om’me de loi à Hispahan (capitale de la Perse) sur les moyens et la religion des Français, et sur la querelle des jésuites el des jansénistes ;

— Sec. Lettre au même : de Louis XIV, de l’ambassadeur du roi de Perse ; raisonnements sur la grâce ; scutiments sur les jésuites et les jansénistes. 1716, in-12.

Ces Lettres sont.écrites dans le.genre ; dc VEspion turc ; elles sont, d’après l’abbé Granct, écrites par .Tos.Bonnet; elles le firent mettre pendant quelque temps’à la Bastille. Barh.

—Recueil des arrêts de la cour du parlement de Provence, concernant la compétence des — juges et consuls dés marchands. Ai.v, 1733,

1 vol. in-4 BONNET (l’abbé J.-É.), né à Fréjus.

— Essai sur l’art de rendre les révolutions utiles. (Sec. édit.).Paris, Maradan, 1802 —,

2 vol. iu-8, 7 fr. 5o c.

La première édition, qui parut en 1801, émit anonyme. On prétend que cet ouvrage a été rédigé dans le cabinet de Napoléon, et qu’il est lui-même auteur de plusieurs chapitres, tels que celui du Prétendant (Louis XVIII) cl celui de l’Hérédité. Barlt.