Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/438

Cette page n’a pas encore été corrigée


f, o6 BON BON

française. Paris, Samson, 1766, in-12.

BONNEAU (J.-D.). Recherches surla contagion de la fièvre jaune, ou Rapprochements des faits et des raisonnements les plus propres à éclairer cette question. Paris, Compère jeune, 1823, in-8, 5 fr. Avec Eug. Sulpicy.

BONNEAU (Paul de). Considérations sur les destinées humaines, et Moyens de consolider les institutions, de remédier à leur imperfection, d’après les règles tracées par la religion chrétienne, par la restauration française, les déclarations de Vienne, de la Sainte-Alliance et d’Aix-la-Chapelle. Sec. édit. Paris, Bouclier ; Delaunay, 182425, 2 vol. in-S, 5 fr.

Cette édit. est augmentée de plusieurs opuscules : la première est de 1823. L’une et l’autre ne sont qu’une réunion sous un titre uniforme de plusieurs écrits publiés séparément.

—Notes sur la vie de M. Barbançois, présentées à la Société d’agriculture de l’Indre, le Ier septembre 1822. Châteauroux, impr. de Migné, 1S23, in-S de 2S pag, ——*Puissance du crédit et des améliorations, des rapports avec la guerre et la çaix, par M. P. D.B….. Paris, Michaud(vers 1812), in-8.

" BONNEAU-L’ESTANG. * Lettres sur les élections de la seconde série, par un électeur à double vote. Nevers, septembre, 1822, in-8 !

— Lettres après les élections de la deuxième série, par M. B*** L***, potier de terre. Nevers, impr. de Roch, 1823, in-8.

L’auteur a été traduit devant les.tribunaux, par suite de cette publication.

BONNECHOSE (F.-Em. de), lieutenant au corps royal d’artillerie. —— Corinthe vengée, dithyrambe. Paris, Ladvocat ; Nepveu, i823, in-8 de 16 pag.

— Rosemonde, tragédie en 5 actes. Paris, Lecaiidcy, 1826, in-8, 3 fr. 5o c.

BONNEFIN. Doctrine de l’algèbre, basée sur de vrais principes encore inconnus. Paris, V Courrier : (’Bachelier), 1S20, in-8, 1 fr. 5o c.

— Traité d’arithmétique. Saint-Malo, Hovius, 1815, in-S, 5 fr.

BONNEFONS (le P. Ant.). Année chrétienne, ou Abrégé de la Vie des Saints, avec leurs plus belles maximes. Nouv. édit. Paris, L. Saint-Michel, 1816, 2 part, in-24.

— Pratique de la confession et la communion, augmentée du Bloyen de bien vivre et de bien mourir, et des Maximes chrétiennes de St.’François dé Sales, ensemble

les Réparations d’honneur au Saint-Sacre- : ment de l’autel et l’Ordinaire de la Messe ; aveé des Réflexions chrétiennes ajoutées/à cette nouv. édit. Angers, L. Pavie, 1S21, inTiS.

BONNEFONS(Jean), poète latin du xvic siècle. Pançharis, ou les Baisers de J. Bonnefons d’Auvergne, trad. en vers, par F. T. Paris, impr. de P. Didot, 181S, in-i8 de 64.pag.

— Bonnefonii (Joan.) Opéra omnia, tam latino, quam gallico idiomate ab GIDIO DORAKD donata (cum pnefatione Bcrn. DE ÎA MOKKOYE). Atnst.(Parisiis), 1720, 1725 seu I727, seu 1767, in-12.

De ces trois réimpressions, celles qui portent les dates de 3727 et 67 doivent être préférées ; elles contiennent des pièces qui ne se trouvent pas dans les précédentes. Brun.

BONNEFOUX (P.-M.-J. de), capitaine de frégate.

— Grammaire anglaise. Rochefort, Jousserant (et Paris, Bachelier), 1S16, in-8, 4 fr. —Séances nautiques, ou Exposé des diverses manœuvres du vaisseau. Paris, Bachelier, 1824, in-8, fig., 5 fr. ".

BONNEFOT (J.-B.), cbirurgien, né à Lyon en 1756, mort en février 1790.

— Analyse raisonnée des rapports des commissaires chargés de l’examen du magnétisme animal. L)on et Paris, 1784, in-8.

—Mémoire sur l’application de l’électricité à l’art de guérir. Lyon, 17S3, in-8.

— Mémoire sur l’influence des passions de l’amè dans les maladies.chirurgicales. Lyon, 1783, in-8.

Ce dernier Mémoire se trouve aussi dans le Recueil des Mémoiros sur les sujets proposés pour le prix de l’Académie de chirurgie, tom. V.

BONNEFOT DE BOUYON (l’abbé). —*Éloge historique de Louis, dauphin de France, Paris, Mérigot le jeune, 1780, br.. in-8.

— * État (de 1’) religieux, son esprit, son établissement et ses progrès. Paris, veuve Hérissant, 1784, in-12.

Avec l’abbé Bernard, avocat au parlement, mort en iSa3, âgé de soixante ans environ.

— * Un peu de tout, par L, B. DE B. Paris, 1788, in-S.

Le nom de l’auteur se trouve en entier sur quelques exemplaires. On a donc eu tort d’attribuer cet ouvrage au baron de Bock. Bari.

BONNEGARDE (l’abbé), mort au commencement du xixc siècle, — Dictionnaire historique et critique, ou Recherches sur la vie, le caractère, les mœurs et les opinions de plusieurs hommes