Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/42

Cette page n’a pas encore été corrigée


io ADA. ADD’

ADANSON (Micli.), né à Aix en Provencfi, le 7 avril 1727, mort le 3 août 1806. -— Histoire naturelle du Sénégal, avec une 1 dation abrégée du voyage (ait dans.ce pays pendant les années 1749-53. Par., Buachc, 1757, in-4, avec 20 pï.

ic C’est l’ouvrage qui fait le mieux connaître ce « pays. Bans la classification des tcstacés qui le ter« mine, Adanson reconnut, le premier, qu’on doit « attacher plus d’importance aux animaux qui hait bitent et forment les coquilles, qu’à ces brillantes « dépouilles elles mêmes— » —’

— Méthode (nouv.) pour apprendre à connaître"les différentesfamilles déplantes. Paris, Vincent, 176*4, 2 vol. in-8 ? avec iîguresj 15 fr.

t Aucun livre de botanique, peut-être, après la « Philosophia botanîea, 11e contient plus de science,’ « ne suppose plus de génie. On y trouve le germe it d’une foule d’idées données depuis comme neuves. « Eu essayant, dans ce livre, d’introduire une nou« ’. velle orthographe, Adanson oublia que ; l’usage seul est à cet égard le juge suprême. La nomeu« clature barbare qu’il crut devoir adopter ne parut « pas moins rebutante. Sans ces défauts, peut-être « la méthode, naturelle eut-elle dès-lors balancé l’é« tonnante fortune du système linnéeu. p

« Adanson est encore auteur de divers mémoires « et autres opuscules sur le baobab, sur les arbres « qui.fournissent la gomme arabique ou du Sénégal, « sur les plantes hybrides, sur les trcmelles, sur « les tarets, sur la torpille elle gymnote électrique, v sur la tourmaline, dont il annonça le premier la « singulière propriété ; sur les ravages de l’hiver de « 1766, etc. La plupart de ces ouvrages font partie « du recueil de l’Académie des Sciences. Il composa « aussi pour les suppléments de l’Encyclopédie, . « beaucoup d’articles remarquables par l’érudition « qu’il y a déployée. »

« Les ouvrages imprimés d’Adanson, sont peu de « chose, en comparaison de la masse effrayante de « de manuscrits qu’il a laissé. Lui — même en pré« -senta, en 177$, le catalogue à l’Académie, sous « ce titre « : Plan et Tableau de mes ouvrages manuscrits, et avec figures, depuis l’année 1771 3US-. . qu’en 1775 ; distribues suivant une méthode naturelle, découverte au Sénégal en 17495 i° Ordre universel de la nature, ou Méthode naturelle, comprenant itous les êtres connus, leurs qualités matérielles et leurs facullés’spirituelles, suivant leur série naturelle indiquée par l’ensemble des rapports, 27 vol. ïu-fi * 2 e Histoire naturelle du Sénégal (dont celle.qu’il a publiée n’est qu’un extrait), B vol. îu-8, 3° Cours d Histoire naturelle ; 4° Tfocabulaire universel iV Histoire naturelle, servant de base à l’Ordreuniveisel, in-fol. de 1000 pag.; "Dictionnaire d’Histoire naturelle, 6° Quarante mille figures de quarante— mille espèces d’êtres connus ; 7 Collection dé trente-quatre mille espèces d’êtres conserves dans mon cabinet. Biogr. méd. "

ADAOUST (P.-.Aug., d’), né à Aix, le 10 février 1701, mort en la même ville, le 7 septembre 1819.

— Air (1’), poème en iv chants. Paris, L.-G. Michaud, i8i6, in-iS, 1 fr. 5oc.

— Art (T) poétique, trad. du lat. Yo’yez HORA.CE.

— Odè sur l’électricité, dédiée à Franklin.

On a encore d’Adaoust la première Egîogaede Virgile, traduite en vers, et publiée dans le premier

recueil des Mémoires de.la SociéLe des Amis des sciences, etc., d’Aix. 11 a laissé en porte feuille. VEgoïste sans le savoir, comédie en cinq’àcles et en vers ; VAmant timide,’comédie en un acte et en vers ; des Odes, des Fables, des paraphrases et des imita-, tions des Psaumes..Quelques —unes de ces petites pièces ont été publiées dans divers journaux et recueils littéraires., _

ADDISQN (Jos.), célèbre moraliste et littérateur anglais du xviii 0 siècle. —Allégorie (de 1’), etc… ;

Trad… par.Tansen, et inséré dans le recueil.que le traducteur a publié sous le titre : De l’Allégorie, ou Traites sur cette matière, par TFinchclman, Addison, Sulzer ; trad. de l’allem. et de l’angl. Paris, an VII (*799) 2 vol. iu-S.

1 — Babillard (le), trad. de l’angl.par Arm. de LA CHÀi-ELLE, 1534-35, 2 vol. in-12.

— Cato, a tragedy in fivë acts, with remarks by MK Inckbald. Paris, Barrois, 1816; Baudry, i823, in-18, I fr. 25. c.

— Caton d’Utique, tragédie en trois actes, imitée de l’angl. par L.-C. CHÉROIT. Paris, 1789, in-8.

— Mort (la) de Catou, tragédie en cinq actes et en vers, d’après Addison, par le chev. de GERÈS CA.MA.RSA.C. Bordeaux, Lawalle jeune, 1814, in-8, 1 fr.

— La niènie pièce, traduite par GCTLLEBIARD, Brest et Paris, 1767, in-S.

— Caton d’Utique, tragédie en trois actes, imitée de l’angl., par Ed. MENHECBET. Paris, Delaunay, ISI5, in-8, 2 fr.

Il existe trois autres’traductions de celle pièce : une de Deschamps, une de Duhos et une autre de Laplace.,

— Dialogues sur les médailles

Traduits par Jansen, et insérés dans le recueil mentionné ci-dessus.

— * Free-Holder (le), ou l’Anglais jaloux de sa libellé, trad. de l’angl. Amsterdam, Vitwerf, 17 2 7, in-12. En société avec Steele. "’.

— Histoire de la rivalité de Carthage et de Rome, à laquelle on a joint la mort de Catou, trad. de l’angl. par A.-H. DAiirMARTiir. Strasbourg, 1789, 2 vol. in-8, S fr ;

— Hymne de reconnaissance à Dieu, trad. de l’angl. en vers français, parKÉRivitiKT.

Inséré dans le recueil de poésies du traducteur. —— Mentor moderne (le), trad. de l’angl. par Juste YJJÎ ErrEN. Amsterdam (Rouen), 172S, 3 vol. in-12 ; Amsterdam, 1727, 4 vol.in-12.

L’original contient cent soixante-quinze discours. VanEffen a’omis d’en traduire vingt-neuf de Steele, qui traitent d’objets politiques, et qu’il a jugés sans intérêt.. ….’

— Religion (de la) chrétienne, trad. par G. SEIGÏÏEUX UE CORREVOK. Lausanne,