Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/40

Cette page n’a pas encore été corrigée


8

ACT ÀDA

sirée : Discours sur l’origine et l’état de la profession d’avocat chez les différents peuples.— De l’Influence delà Religion sur les institutions sociales. —.Discours sur l’Utilité des Voyages. —— Voyage dans le Valais et les contrées environnantes, pouvant former 2 vol. in-S.

Br.-d-L-t.

ACHARD-LAVORT (J.-B.). Principes de thérapeutique appliqués aux maladies internes. Paris, Gabon, 1S16, in-8, 7 fr. 5o c.

ACHER (J. Cani. d’), sous-lieut. des douanes. Traité (nouv.) de l’addition à l’aide des lettres alphabétiques. Falenciennés, Lcmaitrc, 1818, in-4 de 6 pag.2 fr. 5o.—Sec. édit. Montpellier, Scvalle, Gabon, H.Séguin, 1820, in-8 de 24 pag.

ACHER (Nie), né en Picardie, vers 1727. Vie des hommes illustres de PIU7 tarque, à l’nsagede la jeunesse. Lyon, Yvernault et Cabin, 1807-11, 4 vol. in-12, 12 fr.

Le premier vol. avait paru pour la première fois en xÇfj. Biog. des Hom. viv.

ACHERT (Luc d’). Spicilegium veterom aliquot scriptorum qui in Galbas bibliotbec. latuerant; edidit Lud.-Fr.-Jos. de Labarre. Parisiis, 1723, 3 vol. in-fol.

Cette édition qui, dans le temps qu’elle parut, fit totalement tomber le prix de celle en i3 vol. in-4, est elle-même à très-bas prix aujourd’hui. Il faut joindre à cet ouvrage, fêtera Analeeta, exedit.Joan. Mabillon. Paris, 1723, in-f. Eu tout 4 vol, 24 à 3(i fr., et plus en gr. pap. Brun.

ACHILLE, auteur dramatique.Voy.DARTOIS (Ach.).

ACIDALIUS (Valens), médecin allemand du xvic siècle. Problème sur les femmes, traduit du latin (par de QoERtoif). Amsterdam, 174’ij iu-12.

ACIDALIUS et GÉDI1C. * Paradoxes sur les femmes, où l’on tâche de prouver qu’elles ne sont pas de l’espèce humaine, traduits du latin (de Mulieres homines non esse), par CH. CLAPIER, avec des notes du traducteur. Paris, 1766, in-12.

ACKERLIO, pseud. Voyez DEGUERLE (J.-N.-M.).

ACKERSDYCK. (J.), jurisconsulte hollandais.

Ce jurisconsulte, qui a beaucoup écrit dans sa langue maternelle, n’a rien publié en français, sinon quelques articles dans la Bibliothèque du juriscon. suite et dupubliciste, ouvrage périodique, commencé à Bruxelles en 1826, dont il est l’un des rédac, teurs.

ACOSTA (Jér.), pseudonyme. Voyez SIMON (Rich.).

ACOSTA (Telles d’). Voyez TELLES.

AGTON (Eugénie de). * Désobéissance

(la), trad. de l’angl. par M" de M***, (M", c GOUART).Paris, Thomine, xSi3, 3 vol. in-12, 7 fr. 5o c.

Ce roman a été reproduit en 1S21, sous le titre de la Fille abandonnée, ou tHeureuse Désobéissance, etc. Paris, Arth. Bertrand, 3 vol. in-12, 7 fr. 5o c.

ADAM (Billaut, dit maître), menuisier, poète du xvii° siècle. Poésies (ses), publ. par N.-L. PISSOT. Paris, Hubert, 18o5, in-i 2,

2 fr. 5o cent.

ADAM. Métamorphoses dé l’Amour, ballet pantomime en deux actes. Lyon, impr. de Pelzin, 1812, in-8.

ADAM (l’abbé). Avocat (1’) du Diable ; ou Mémoires historiques et critiques sur la vie et sur la légende du pape Grégoire VII, avec des Mémoires du même goût sur la Canonisation de Saint Vincent de Paul (attribué à M. ADAM, curé de Saint-Barthélémy, à Paris). Saint-Pourcain, 1743,

3 vol. in-12.

ADAM, fils d’Adam., pseud. Voy. SAINTSYMPHORIEH’.

ADAM (Alex.), historien anglais du. xtxe siècle. Histoire de la décadence de l’empire romain, abrégée de Gibbon, traduit de l’angl., par L.-C. BRIAKO. Paris, Buisson, 1807, 3 vol. in-8, i5 fr. -Histoire d’Espagne, depuis la découverte qui en a été faite par les Phéniciens jusqu’à la mort de Charles III ; trad. de l’angl., parle même. Paris, Léop. Collin, 1808, 4 vol. in-8, 20 fr.

ADAM (Alex.), recteur du grand collège d’Edimbourg, mort le 18 décembre

l 8° 9’

— : Antiquités romaines, on Tableau des

mœurs, usages et institutions des Romains; trad. de l’Angl. sur la 7e édit. (par le comte de LAUBEI ? IIÏ), avec des notes du traducteur français, et, quelques-unes du traducteur allemand. Paris, Ferdière, 1S1 S, 2 vol. in-8, 12 fr. —Sec. édit-, rev., corr. et augmentée de la vie de l’auteur, ainsi que de plusieurs notes nouvelles du traducteur français. Paris, le même, 1825, 2 vol. in-12, 9 fr.

Un autre Anglais, BI. Robinson, a donné des Antiquités grecques, auxquelles celles-ci peuvent servir de suite : nous en avons une traduction franc., en 2 vol. in-8. Voy. B.ŒIKSO&-.

ADAM (B.-L.), de Troyes. Extrait (petit) de la table nouvelle, ou les premières opérations de l’arithmétique. Troyes, Gobelet, 1816, br. in-4.

ADAM (l’abbé Jacq.). Mémoires de