Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/396

Cette page n’a pas encore été corrigée


364 B.QD BOD

charpente en pièce, dite anssi solive (de 72 pouces réduits, ancienne mesure de Paris), et sa comparaison avec la nouvelle pièce appelée décistère..Paris, Audot, et Mantes, Refay, 1814, in-24, 1 fr.

BOCQUILLON. Prix (le) de Ja vertu, roman moral. Amst. et Paris, 177S, in-12.

BOCQUILLON, prêtre. * Dévotion aux SS. Anges. Munster, Aschcndorf, 1, 801, in-iS,..

BŒQJJILLOT, pseudon. Yoy.LETOKS.

BOCQUILLOT (Laz.-And.), né à Avallon, le icr avril 1649, mort le 22 sept. 1728. —*Dissertation sur les tombeaux duQuarré, village du duché de Bourgogne. Lyon, 1724, iu-S.’'. ’..-y-, ;

-Histoire (nouv.) du cbevaîier Bayard. Paris, Robustel, 1701, in-t2.

Publiée sous-le pseudonyme de prieur de Lonval. Cette histoire n’est autre que celle du Loyal Serviteur, publiée en 1616, in-4, par Théodore Godefroy, mais mise en larigue.modernc : elle a été souvent rëiinprimée depuis 1701. —

— Instruction sur les jenx innocents et les jeux défendus. Paris, i702, -in-i2.

-r— Traité historique de la Liturgie sacrée, ou de la messe. Paris, 1701, in-8.

On doit encore., à lîbcquillot des Homélies, où Instructions familières sur les commandements de pieu et de l’Église. Paris, Hortcleins, 16SS, 2 vol. in-12 ; publiées sous’le nom du sieur de Saint-I, azare.

BOCTHOR (Ellious), professeur d’arabe vulgaire ; né à Siout, ville de la Thébaïde (HautevEgypte), le 12 avril 1784, mort à Paris, le 26 septembre 1821,

— Alpbabet arabe, accompagné d’exemples. Paris, Go.ujpn, iS2p, in-4,

— Discours prononcé à Touvertnre d’un cours d’arabp vulgaire de l’école royale, etc., des langues orientales vivantes, le 8 décembre 1819. Paris, Goujon, 1820, d’une feuille,

El. Boctbor a laissé un Dictionnaire français et arabe vulgaire, auquel M..Caussin de Perceval a rois la dernière ! » ain, çlqui s’imprime dansceinoment (octobre 1817) dira F. Didot.’..-’..

BODARD (E.-Henri-Hipp.), docteur en

médecine.

—Cours de botanique médicale comparée,

ou Exposé des substances végétales exoti

ques, comparées aux plantes indigènes.

Paris, Méaiiignon aîné père, 1S10, 2 vol,

in-8, 12 fr.

v- Dissertation sur les plantes hypocarpo gées… in-12.

-, —Engorgements (dés) des glandes, "vulgaire thent connus sous le nom de scrofules,

écrpuclles, ou humeurs froides. III 0 « dit.,

.lUgm. Paris, Lelong, 1S16, in-8, 2 fr.

La première édition parut, en 1807, sous ce titre : Affections scrofulcuses.

— Examen du BJanuel de Toxicologie, ou Doctrine des poisons et de leurs antidotes, par Jos. Frank ; moyens proposés parle docteur’Bodardde composer une toxicologie plus complète. Paris, i8o5, in-S.

— Mémoire sur la véronique cymbalaire,’ nouvelle espèce découverteparl’auteuraux environs de Pise… in-8. — Propriétés médicales de la camomille noble. Paris, Maquignon aîné père, 1810, in-S, 60 c.

— Voyage à Montamiata et dans le Sieunois, ete., traduit de l’ital.Voy. SAKTI (G.)

On a encore du docteur lîodard : J* une Explication d’un phénomène observé chez une femme,’à l’hôpital de Sainte — Claire dp Pise, déposée à l’institut, en l’an TI ; 2° Une traduction en italien du Mémoire sur la— médecine expectantè et active du docteur Youlonne £ 3° Un Mémoire sur la véritable Camomille noble (Anthémis nobilîs).—’

BÔDAttD DE TEZAT (Nic.-Mar.-Fel.) auteur dramatique ; né à Bayéùx, en août 1757, mort à Paris, le i3 janvier i8a3.

— * Arlequin roi dans la lune, comédie en 3 actes et en prose. Paris, Caillcau, 17S6, in-8. ; ’-. =.’ —*)îalîon (le)i ou la Physicomanïes coniéd. eu 1 acte et en vers.Paris, le même, 1783,’ in-8. : * —’.' —* Duc (le) de Montmouth, comédie héroïque en 3 actes et en prose. Paris, le

même,’x : 788, ! in-S.’"’. ;

. Jouée aussi sous le titre de Ottonsfio ; ou le Proscrit . polonais.

—— * Pauline et Valmont, comédie eu a actes et en prose : Paris, le même, 17S7, în-8. —* Saturnales (les) modernes, ou la Soirée de caruaval, comédie en a actes et en prose. Paris, Je même, 17S7, in-8.’

-*— * Trois (les) Damis, comédie en 1 acte et en vers. Paris, le mêmeX’)SS, in-S.

Toutes ces pièces sont anonymes : On doit encore àljodnrd l’Étiquette., comédie ; le Rival par amitié, et Spinctte et Marine (il et douteux que ces trois pièces aient.été hripriinées) ; une Ode sur l’Electricité ; le Sù-cle des Ballons, satire ; et autres pièces insérées dans les journaux et recueils du temps. Beuch..

BODDMER. (AY.-R..). Tnlgaire (le) et les métaphysiciens, ou Doutes et Vues critiques sur l’école empirique.’En Suisse et à Paris, 1802, in-8.

BODE (J.-Elert), astronome, membre de l’Académie de Berlin ; né à Hambourg, en I, 747—.."

—— Catalogne de l’ascension et de la déclinaison de 55o5 étoiles, d’après les observations de Piazzi.Berlin, Lange— i8o5, in-S, ’7.’--.’.'