Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/353

Cette page n’a pas encore été corrigée


BEÙ : j BÈV’.3aï".

physique de la même ville ; de la Société minéralogiqne d’Iéna ; dé la Société des recherchés utiles de Trêves, ; de l’Académie

dé la Wétéràvie’, pour toutes, les parties d’histoire naturelle enfin de la Société des sciences, etc., d’Arras ; né à Nancy (Meurthe) le 5 novembre 1745. "’

--Dictionnaire allemand-français, contenant les termes propres à l’exploitation des iniries, à la niiiiéràlùrgie et à là minéralogie, , avec les mots techniques dès sciences et arts qui y ont rapport ; suivi d’uheTable des mots français, indicative dés mots allemands qui y correspondent. Paris (* Mon—. giéjeune)t iSig, , ih- : 8, 6 fr. /

Il y.a des exemplaires qui portent une date, plus récente que’1S19. Le libraire Mongic, devenu pro-, priétaire du restant de l’édition, ayant fait faireuh titre à "son nom. , :

Beurard a fourni au Journal des Usines les Mémoires suivants, qui prescjùè tous ont été tirés à part : Rapport sur lamine de cuivre de Fischbach. (Tom. T1, 1797). — Rapport sur ; quelques mines de mercure, sUuées’dânsles nouveaux départements dé la rive gauche du Rhin (Tom : VlIyiS)— Rapport abrégé sur les mines de houille des environs de. Meiscnheîm (Tom. VIII, : 179s). — Notice sur les icîityolites mouchetés du mercure sulfuré,’trouvés dans— le département’du Mont-Tonnerre (Tom. XIV, iSo3)..— pescriptionminéralogique du gisement de la bràunlîohle, dans ta colline de Pùtzberg j.près de Frïesdorf (Rhin — et Moselle), avec diverses obsci valions relatives à toute là.formation, de cette espèce dans la contrée dû Bas-Rhin. Trad. de l’allem. de J.-J-, KoEGGEHATn (TomYXXX, JSÏI). —r— Notice sur les houillères deBorgloh (Tom.XXX.Vl, T, 8t4). — Précis sur la saline de Lûnèbqurg (id., id.).— ; / Extrait.d’uï) rapport sur la saline deRotheofcld (id., id.).—Extrait d’un Mémoire sur les métliodes de distillation de mercure qui ont été et qui sont encore eu : usage dans le Palaiinat (Tom. XXXVIII, iSi’5). Les ouvrages inédits de ce minéralogiste sont en plus grand nombre que ceux qu’il a publiés j en voici la liste complète’ : i° Mémoire historique et descriptif sur h JJaiiz (contrée montagneuse du Hanovre), renomme* par ses mines. a° Un Volumineux Catalogue, rai—, eonné de mitiêraux.qui donne spécialement la description oryctogràphîqûe clé’ioutésîès variétés de’minerai de mercure queTouriiissent les mines dù ; Palatinat et du duché de Deiix-Ponîs, ainsi que des autres ininéraux qui les accompagnent ;, avec un Essai sur la géologie des coiitréès où elles se trouvent.3° Plusieurs traductions d’ouvrages’allemands relatifs à la minéralogie et aux sciences iqui s’y rapportent,.comme, par exemple, celle delà Description mînéralogi’que de la chaîne du P’Sgelsgebirg dans le laiidgraviat.de HessëOannstadt, du cons ; KiirsTEiK.’et cèîlèdé l’ouvrage de Jacq ; PEKÈÈR,’.intitulé z iDêscription mùiéralogiquedes contrées les plus remarquables parleurs mines, dans, le duché de Déux-Ponis’eïdanslc Palatinat. 4° Vn’Màttùèl minëràlogique, iisT’ovvé alphabétique. 5° Enfih des journaux, en grand nombre, de ses voyages en Italie, en Allemagne, en Hollande, en Suisse, dans les Alpes el les montagnes des Vosges.. * " :

BEURREY-uestioii de lrUsure éclaircie.Pàris, Crapart, 1786-87, 4 vol.in-12.

’ BEURRIER (Yinc-Touss : ), ; théologien, né à VannésIe Iernovembre 1715, mort

 ; : en, I782.-; ’-'. : ’ ’;’- ...’- :

— Conférences, où ÎHscoûrs contre lesën-f hémis de notre sainte religion. Paris9Bertôn 1779, bu Onffroy, ïSoi, in-S, 5 fr. ;

— Sermons ou Discours pour les dimanches et fêtes de Tavcnt et du carême ; les mystères de Notre Seigneur,’de là Sainte Vierge, quelques panégyriques, et sur plusieurs points de.morale. Paris j Berton, 1784, 2 vol. in-8.

. ;. BEUVELET (Math.). Méditations. : sur les principales vérités chrétiennes et ecclésiastiques. Nouv. édit., (rev. et corr. par LocvoT, chanoine et curé à Besançon), Besançon et Paris, Gauthier frères, 1S19, 5 vol. in-12, i5 fr.

BEUZELLN (Vabbé) (j.-B ; -L. prêtre de St-Sùlpicé, ancien proviseur du collège royal ; né à Ronën, le icr septembre

1787./’ ; " :

— RiétKotlë.(nouv ;) pour étudier l’hébreu des saintes ëcrituresj suivie dé’l'hîstoire de Ruth et d’un petit vocabulaire hébreùfrançâis : Paris, VAuteur, nie Cassette, n° 17 ; Belin — Mandar ; Dondey i Duprê fils, 1826, 1 in-12.

C’est un essai de transcription en caractères français, dont l’auteur se propose de faire l’application aux autres langues du même système, et spécialement à celles que l’on parle encore et dont la con* naissance, peut être utile au commerce. L’abbé Beuzelin a en portefeuille plusieurs essais de ce genre.

L’abbé Béuzclih a été l’éditeur de la Iradùction des Fables de Phèdre, par sbn père (iSaG)."

BEUZELIN (P.-J.-B.), père dapréoedent. Voy. an Supplément. Y

BEUZELIN DU HAMEAU. ObservaY tions religieuses sur-plusieurs articles de. l’ancien et du nouveau Testament, etc. Paris, 1809, iri-8 de 53 pag.

Opuscule publié sous le pseudon. de L.rF.-L. le Scrupuleux., ;

. BEUZËILLE, aut. dram. Dumbllèt à Lyon, pu Bêtise sur Bêtise, folie-vaudeville en i acte. Lyon ; Mauckerat et Longpré, i8i3, in-8.

Aveç : Ein. C’**. (Cottèiiet).

— Soldat (le) et le Courtisan, où l’Auberge du Point du jour, comédie-Vaudeville. Nouv. édit. Paris, Huet-Massôn (*G. Brunet); 1820, in-8j 1 fr. 25 c.

BEVERIDGE (G.), théologien ârigl. du ivii1-’siècle.."— ; /i,., , ; _’.

—Fensécs secrètes sur la Religion, tradl de l’angl ; Amsterdam, 1731, 1744, i. ! }S6, 2 TQl.in-12.

BEYERLAND (Adr.).État (1’) de l’homme dans le péché originel, où l’on fait voir

’TOM..[. ..’… —. ;’.'I’1 
 ;’l