Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/351

Cette page n’a pas encore été corrigée


CEU, BE.Û — 3io

Grande-Bretagne. Londres, Hidgwqy ètfils 1817, in-8. C. C. P-u.

. BETXINELLI/Lettres critiques aux Arcades de Rome, datées des Champs-Elysées ; trad, de î’ilal. par LA.NGLAJII.P#/Ï, Pissot, iSg, in-12, !

Ces lettres sont écrites, au.nom.de F’irgHc; l’ou— : vrag-e est dirigé contre le’Dante ;’l'auteur le compare à Ennuis, et réduit à la valeur d’environ douzo cents vers, ce qui mérite d’être lu et admiré des cent chants qui composent la Divine Comédie..

r—*Lettres sur la littérature et la poésie italiennes ; trad. de l’italien par DE POMMERECL. Londres et Paris, Cailleantij’j$9 in-8.

.’BETTINGÏ)ELATÎCÂSXEL, sous-préfet -de Coluiar. " ;

—Considérations sur l’état des Jnifs dans la société chrétienne, et particulièrement en Alsace. Strash*, impr. de Levrault, 1824 ? in-8, 3fr.

.’BETZKÏ. Plans, statuts de différents établissements ordonnés par l’impératrice Catherine II, pour l’éducation de la jeunesse du royaume ; trad. du russe par N.-G. CLERC. Amsterdam, 1775, in-4, bu 2 vol. ïn-12.

..— Système complet d’éducation publique et morale, pour Tun et Vautré sexe, et pour les diverses conditions ; trad. du russe par N.-G. CLERC. Neufchâtel……

2 vol. in-8.

BEUCHOT (Adr.-J.-Queutinlittérateur et savant bibliographe ; né à Paris, le i3

.mars 1777.’…

—* Dictionnaire des immobiles, par un homme qui, jusqu’à présent, n’a rien juré, et n’ose jurer rien.Paris, Poulet, 1815, in-8. —Discours préliminaire de la onzième édit. du Dictionnaire de Bayle. Paris, impr., de Fain, 1824, in-8 de 64 pag.

Extrait de la onzième êdit, de Bayle 
tiré à un

petit nombre d’exemplaires et qui n’ont pas été destinés au commerce.Voyez, à l’art. Bayle, ce qui a été

. dit au sujet de ce Discours.

Liberté de la presse. Paris, Le formant, xSi4, in-S de 24 pag.

Signé Beuchot..’

—*Nécrologe (nouv,) des hommes nés en Trauce, ou qui ont écrit en français, morts depuïs.le Ier janvier 1800, Paris, Gnitei, 18x2, in-8 de 48 pag.

M. Beuchot a suivi, dans ceINcci’oîpge, le planque . Dujardiii-SatHy avait adopté pour un semblable travail sur les éci-îvaîns français morts jusqu’en 1S00, c’esi-à-dire qu’on netrouve dans cette brochure que des noms d’hommes et de —lieux et des dates. La suite que M. Beuchot a donnée depuis dans chaque vol. de la Bibliographie de la France est beaucoup {lias intéressante, parcéqu’il y a ajouté les listes des ouvrages de chaque écrivain, accompagnées très souvent de particularités assez piqunntes sur les. auteurs et de remarques sur les diverses edit. de leurs ouvrages. .

-~ Kptes (deux) bibliographiques sur le Festin de Pierre, de Molière. Paris, impr » deFournier, 182a, iu-8, ensemble de 8 pag.

Extraites de’la Bibliographie de la, France, ann. 1817 et 1819. M. Beuchot fit tirer à part quelques exemplaires de la première : un amateur (M. Taschereau) a fait réimprimer la secondé à, 3o exempt.

— Notice sur M. de Poramereul (extraite de l’Annuaire nécrologique, de M : Mahuït année 1823).Paris, impr* de Cosson, 1824, in-S de 16 pag.

— *Opinion d’un Français sur Pacte additionnel aux constitutions. Paris, I8I5, br. in-S.

Signée Beuchot. —*Oraïson funèbre de Bùonaparte, par une société de gens de lettres, prononcée au Luxembourg, et, c. Sec. édit. Paris, Delatinay, 1814 in-S, 1 fr. 2.5 c.

Cet opuscule à eu, la même année*, cinq éditions contenant des additions plus où moins considérables 9 plus ou moins piquantes. C’est un recueil de toutes les adulations données à Napoléon par ses courti-, sans les plus dévoués, et insérées à diverses époques dans le Moniteur : aussi M. Beuchot dit-il plaîsam—, ment quéjla première édit. de cette satire se trouve dans le Moniteur.

— Réflexions sur, les lois concernant la propriété littéraire. Paris, Pillet, 1817, in-S de 8 pag. ;. —Réflexions rapides sur quelques articles du projet de loi concernant la liberté de la presse. Paris, impr. de la veuve Pcrofi# ? « « , 1817, in-8 de S pag.

M.Benchot a eu part à la rédaction de la Décade philosophique (iijg6—tSo4). En 1811 il se mît au nombre des collaborateurs de la Biographie universelle, et devint, avec MM. Weiss’ct feu Billet, l’un d& ceux qui déployèrent le plus d’activité et qui contribuèrent le plus éminemment au succès de cette entreprise. Le nombre des art. d’histoire littéraire et de bibliographie que M. Beuchot va donués, jusqu’au xi-vin 0 vol., est très — grand : pendant l’impression dece vol. il a cessé de donner ses soins à cet’ouvrage. La même année (1S11J, ce savant bibliographe entreprit la rédaction de la Bibliographie de la France, journal précieux pour l’homme de lettres et’le libraire, en raison de la conscience et de l’exactitude que son rédacteur y apporte, et qui nous a été, à nous-même, d’un très-grand secours pour les quinze dernières années de notre histoire littéraire. Le journal commencé par M. Beuchot, et continué par lui sans interruption jusqu’à ce jour, forme la suite, sans lacune, de celui.qui fut commencé par Roux en 1798, sous le titre de, Journal typographique et bibliographique, et continué par.MM— Dujardin Sailly,.et Pillet jusqu’en 1811. De 1816 à 1819.il a coopéré à la Biographie des hommes vivants, mais pour les’ notes bibliographiques seulement.

M. Beuchot a publié, comme éditeur, les ouvrages suivants : i° Nouv ; Almanacl » des Muses, vol. 1 VII ; à XII et dernier (iSoS—i8i3). zQ Avec Millevoye : Choix dé poésies de l’abbé de Lattaigriant, (tâio,. in*iS). 3° Lettres de quelques Juifs, etc. par Gueuée. Nouv. édit. ; avec des notes et une table des matières.