Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/342

Cette page n’a pas encore été corrigée


3*0 BEÏl BER

EERTOIC (J.-M.). Aperçus historiques sur les Communes, dans leurs’rapports avec la liberté-et l’égalité politique. Paris, A. Eymery, I8I8S in-8, 2 fr. 1— Considérations sur les élections prochaines. Paris, Ejmery ; Delaunay ; Pélicicr, iSïS, în-S de Go pag., i fr. 5o c. —.Turcs (les) dans la Balance politique de l’Europe auxrsn siècle, on Considérations sur l’Usurpation ottomane et sur l’Indépendance de la Grèce, par M. J.-M. BERTON; suivies d’une nouvelle traduction des Lettres de Lady MONTAGŒ sur la Turquie, avec des notes et une notice sur l’auteur anglais, par Mine —DuFREifOY. Paris, d.~ Eymery, 1S22, 1 vol. in-S, 6 fr.

Berlon a eu part au Journal intitulé VAbeille. Yoy. ce titre.

BERTOUX. (l’abbé Guill.), né le 14 novembre IJ23, mort à Senlis. — * Anecdotes espagnoles et portugaises, depuis l’origine de la nation jusqu’à nos jours. Paris, Vincent, 173, 2 vol. in-S. —* Anecdotes françaises, depuis rétablissement de la monarchie jusqu’au règne de Louis XV. Paris9 le même, 1768, in-8. —r Histoire poétique, tirée des poètes français, avec nn Dictionnaire poétique, par l’auteur des Anecdotes françaises. 1YC édit. Paris, Savoye, 1786, pet. in-32.

On assure, dit M. Barbier, « que l’Histoire poétique « a été composée par J.-Arm. de Boquelaure, an« cien évoque de Senlis, aidé d’un de ses grands« vicaires..Ces messieurs eurent lu. générosité de « l’abandonner à l’abbé Bcrtoux, qui s’en servit pour « l’éducation de quelques jeunes gens : il la livra « ensuite à l’impression, et s’en laissa considérer « comme l’auteur. »

BERTRAM (ou RATRAMNE), prêtre, liber de corpore et sanguine Domini, ah oinni novitatis aut lircresis calvinianoe ïnventione. aut suspicicme viudicatus; ad confutationein dissertatiouïs P. Joan. Harduyni, de sacramento altaris : authore Jac. Eoïleau. Parisiis, J. Minier, 1712, in-12. —Le même ouvrage, sous ce titre : Du corps et du sang du Seigneur, en latin et eu français (de la traduction de Marc-Ant. de La BASTIDE, ministre protestant, avec une Dissertation sur la vie et les ouvrages de Bertram, trad, de l’angl. d’Hor-KiKs).Nouv. édit. Amsterdam, Bernard, 1717, -12.

Desmaiseaux el Cbaupefié ont attribué celle trad. au ministre Allix. La première édition esl de Quevilly (ftouen), 1672.

BERTRAND.* Mémoires d’un Languedocien, contenant des voyages, des aventures et des événements curieux et intéressants, etc. ; par M. B***. Montpellier, i772, in-S.

BERTRAND. Barêmc général de la solde de l’infantérie.Yoy. GHATEI, A.IK.—Escrime (1’) appliquée à l’art militaire. 1S01, in-8.

BERTRAND. Fables et Romances nouvelles. Montpellier, M’"' Picot, 1S1S, in-S de 32 pag., 5o c.

L’auteur avait déjà publié séparément quelquesunes des pièces qui composent celte brochure.

—* Noces (les) d’Estelle, ou le Troubadour languedocien, opéra en 2 actes. Montpellier, Martel jeune, 1S12, in-8, 70 c.

— Nnma Pompilius, tragédie-lyrique en 3 actes. Montp., J.-C..Tourne}, 181S, in-8.

BERTRAND, anc. ofïic. au régiment de la Yistule, et parent de M. Siméon, ancien ministre.’

—’Manuscrit de l’île d’Elbe. — Des Bourbons en I8I5. Londres, Ridiva) ; 1818, 1820, in-8.

— * Manuscrit venu dé Ste-Iïélène d’une manière inconnue. Londres, J. Murray, 1817, ™-S Cet écrit, qui a été attribué à Napoléon, a eu trois éditions à.Londres l’année de sa publication ; il n aussi été réimprimé à Bruxelles el dons beaucoup d’autres villes étrangères, la ineme année. ;

— Le même, publ. pour la prem. fois, avec des notes de Napoléon (et précédé d’un Avertissement s’igné G* **). Paris, Baudouin frères, 1821, in-8, 2 fr. 5o c. : .

Quarante-quatre notes sur cet ouvrage font aussi partie des Mélanges de Napoléon publ. par le comte Monlholon.’.. ;…

BERTRAND (l’abbé), professeur de physique, membre de l’Académie de Dijon ; né à Aulun, en 1705, mort au Gap de Bonne-Espérance, en 1799.

— Considérations physiques et astronomiques sur les étoiles iixes. Dijon, 17S6.

L’abbé Bertrand a eu part à la Description de l’Aél-ostal, el aux Mémoires de l’Académie de Dijon, et à la Connaissance des temps.

BERTRAND (Alex.-Jacq.-Fr.), mèi., né à Rennes (Ille-et-Vilaiue), le 25 avril 1790. —Extase (de 1’). (Exir.de l’Encyclopédie progressive). Paris, Coste ; Ponthieii ; Treuttel etWïtrtz, 1826, in-8 de54pag., ifr-5oc.

— Lettres sur la physique. Paris, Bossange frères, 1825, 2 vol. in-S, avec 2 pi., i4 fr — Le même ouvrage en espagnol : Recreacïoues iisicas, o la I-’isica al alcanee, de tados, traducida al castellano, por J.-A.-P. Paris, les mêmes, i825, 4 vol. in-ïS, 14 fr.

— Lettres sur les Révolutions du globe. Sec. édit. Paris, Fnrne ; Sautelet, 1S26, in-18, 3 fr. 75 c..

Le frontispice de la première édition, qui parut. en 1S24, ne portait que les initiales du nom de l’auteur.