Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/336

Cette page n’a pas encore été corrigée


3o4 BER BER

de l’eau minérale de Chaudesaîgnes l Tom. XXVII ; I’SIO). — Analyse des minerais de 1er de la vallée des Arques et des scories des forges qu’ils alimentent (id., id.).— Analyse d’un fer carbonate pseudomorpîiïque (id., id.). — Analyse du zinc carbonate de Combecave et du calcaire qui l’accompagne (id., id.).

— Analyse d’un fer phosphaté bleu (Toin. XXY11I, 1810).—Analyse des minerais de fer des environs de. Bruniqueletdes produits du haut fourneau qu’îlsalimentent(t"rf., iW.).—Analyse d’un Mena, de M. Schmit’son sur les calamines (iV., id.). — Sur les jnoyens d’employer la flamme perdue des hauts fourneaux, des foyers de forges, etc. (Tom. XXXV, 1S14). 20 Daus les Annales des mines : Sur la roebe noire (Tom. III, 1S1S). —Note sur le poids de quelques bois à brûler et sur la consommation comparative de ce combustible et de la bouille (id., id.). — Mémoire sur les alliages de cuivre et de zinc (id., td.).

— Sur les essais qui ont été faits dans la fonderie .Jcminape avec la bleude de Ponlpcan(« f., id.). — Analyse de la calamine de Sauxais, département de la Vienne (id.; id.). — Analyse des principaux produits delà fabrication du laiton avec la calamine et avec la bleude (id., id.). — Résultats principaux

’de la préparation mécanique de la galène à Pezey (’ « J., id.). — Sur les moyens de séparer le sulfure d’antimoine de-sa quangue (id., id.). — Note sur les roebes de Figcac (id., id.). — Extrait d’un rapport sur les essais des minerais de fer des houillères. (Tom.’IV, 1S19). — Essais et analyses d’un grand nombre de minerais defer deshouillères de France (id., id.).—Analyse du nickel arsenical et arseniatcd’Ailemont (id., id.). — Analyse de deux minerais zincsfores des États-Unis (id., idt). — Analyse du phosphate de fer qu’on obtient dans la fabrique de vitriol de’Wissenteldes pyrites mêlées depbospbatcde ebaux qu’on y traite (jrf., id.).’—Sur un nouveau gisement du fer carbonate argileux (id., id.).—Examen du fer forgé par les nègres du Eonta — Diallose et des minerais desquels ils le retirent (Tom. V. 1820). — Analyse des nodules de chaux phosphatés qui se trouvent dans la craie du Cap-la-H ève près le Havre (id., id.). — Analyse de l’alun de phême (id., id.). — Sur l’essai et le traitement de la galène (id.t id.).

— Sur la nature du minerai defer de Chamaison (id., id..). — Notice sur lès eaux thermales de Vicby (id., id.). — Analyse d’un fer. tétané du "Brésil (« /., id.). — Analyse des eaux minérales de-Cbaudesaigues (id., id.). —Note sur les fonts des minerais de cuivre de Cholly (id., id.).— Examen comparatif de plusieurs minerais de manganèse. (Toin.YI, 1821).— Analyse des eaux minérales de Ncris {id., id.). — Analyse de quelques pierres magnésiennes (id., id.). — Analyse de quelques minéraux confondus sous le nom de chlbrïtc {id., id.). — Analyse do l’bydrale d’alumine des Bouches-du.Kbône(iV., id.). — Analyse de deux variétés de fer cbrôiné, et Note sur les alliages du chrome avec le fer et avec l’acier.(id, , « /.’). — Analyse dé deux variétés de, manganèse carbonate natif’(id., id.).—Nouveau moyen d’analyser les pierres alcalines (Tom.VII, 1S22).—Note sur le minerai de plomb de Cbéronées (id., td.). — Note sur le minerai de plomb de Cbcnelette (id., id.).’—Analyse des eaux minérales du Mont-d’Or (id. id.). — Note sur les eaux minérales de Saint-Nectaire (id., id.). — Analyse de plusieurs, pierres alcalines {id., id.).— Sur la composition des magnésites, etc.’(id., id.). — Sur la nature.dcs scories des forges catalanes et des foyers

d’affincrie (id., id.) Sur les sulfures provenant

de ïa réduction de quelques sulfates par le moyen du charbon (id., id.). — Analyse de quelques pierres à ebaux (id., id.). — Sur les oxides de manganèse, Tom. VIH, 1S23). — Sur le parti qu’on

pourrait tirer du sulfate de plomb (id., id.)

Analyse du cuivre phosphate deLiébethen (id., id.).

— AnaTyso de la terre végétale de Lille (id., id.).

—— Noîe sur lo cuivre panaché et eur io cuivre pyriteux (id., id.). — Sur les dépôts ferrugineux qui se forment, dans les eaux minérales et sur l’ocre Çid., id.). —Analyse de quelques carbonates natifs à basesde chaux, de magnésie, de fer et de manganèse (id., id.). — Sur l’abslrîch ou litbarge noire (id., id.).— Examen dequelques produits des usines à cuivre de Mansfeld.(Tom. IX, 1S24) Observations sur la notice de M. Yicat relative à la

théorie des mortiers (id., id.) Note sur la lettre

de M. Clément relative aux chaux hydraul. {id.t id.). — Préparation de l’acide hydrosulfurïquc et de l’hydrosulfatc (id. ; id.)— Sur nn produit alcalin du haut fourneau de Schènau (id., id.). — Sur là fonte de fer d’Ançy-le-Franc (id., id,).— Analyse des eaux minérales de Vais (id., id.). — Analyse du. Kaolin (id., iV.).— Sur les scories qui proviennent de l’affinage de la fonte par la méthode anglaise (id., id.). — Note sur le sulfure d’antimoine argentifère et aurifère de Nciv-Vied (rive droite du Rhin) (td., .)*~-Kote sur le minerai de cuivre de Framont (id., id,). —Note sur un Mémoire de M. Bredbcrg. relatif aux scories de cuivre de Sala (id., id.). —. Sur les minerais de fer appelés mines douces (id., id.)*

— Sur les baltelures de fer (Tom. X, iSa5).—

Préparation de l’oxide d’TJrane (’id., id.) Sur la

composition de l’oxide de Nickel (id., id.), — Sur l’essai et le traitement du sulfure d’antimoine (id.,’ td.). — Analyse du sel gemme de Vie el du sel des marais salants (id., td.). — Analyse des polyalitues de Vie (id., id.). — Analyse du péridot de Langeac (id., id.).— Examen de la substance rose dcQuinçy (id., id.). — Analyse du minerai de fer de la Plata (id., id.). — Noie Sur le cuivre pyritcux aurifère de Gamlo (id., id.) Sur le traitement métallurgique des alliages de cuivre et d’argent (Tom. XI, 1825). — Essais sur le cuivre gris de Sainte-Maricaux-Mines (Haut-Rhin) (id., id.). — Note sur la chaux phosphatée des mines de houille de Fins (Allier) (id., id.). — Sur l’action qui a lieu entre le plomb cl l’oxide de cuivre, el entre le cuivre et l’oxide de plomb (id., id.).

BERTHOD, savant Belge.

Nous ne connaissons de lui que l’écrit suivant » imprimé dans le loin. V des Mémoires de l’Acad.de Bruxelles, ancienne série ; Observations sur la notice des Gaules, de Sirtnond.

BERTHOLET (J.), jésuite, né à Salin, daus le duché de Luxembourg ? mort à Liège, en 1755,

— Ancienne (l 1) tradition d’Arlon (ville du Lnxeml)ourg), injustement attaquée. Luxembourg, i 744)in-8.—7-Histoïre ecclésïaslique et civile du duché de Luxembourg et da comté de Chini. Luxembourg 1743, 8 vol. in-4—Histoire de l’institution de la FctcDieù. 1746, in-4 . BERTHOLLET (Amédée), fils du suivant ; chimiste, membre de la Société d’Arcueil ; né vers 17S3, mort à Marseille j en 1811.

Ce jeune savant a enrichi le Recueil de la société d’Arcueil des Mémoires suivants : i° Mémoire sur la combinaison du soufre avecl’oxigène cl l’acide muriatique. — 2° Recherches sur l’action réciproque du. soufre.et du charbon.— 3° Mémoire sur l’analyse de l’ammoniaque. Amédée Berthollet a coopéré a la publication delà seconde édition des Éléments de l’art de la teinture, ouvrage de son père, qu’il a enrichi de quelques faits nouveaux et de bounes observations…