Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/33

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA FRANCE


LITTÉRAIRE.




A


AA (Van der). Dialogues français et hollandais, à l’usage de ceux qui veulent étudier une de ces deux langues. Bruxelles, Delemer frères, 1822, in-12, 1 fr. 50 c. — Sec. édit. Bruxelles, P.-J. Demat, 1823, in-12, 1 fr. 50 c.

ABADIE (Marc). Rudiment de locution latine. Tarbes, imprim. de Lavigne, 1817, in-8 de 60 pages.

ABAILARD (P.), religieux du XIIe siècle. — Lettres (véritables) d’Héloïse et d’Abailard, avec le texte latin à côté, traduites par l’auteur de leur vie (dom GERVAISE). Paris, J. Musier, 1723, 2 vol. in-12.

— Les mêmes (même traduct.). Nouv. édit., corrigée par J.-Fr. Bastien, avec le texte en regard. Paris, Bastien, 1782, 2 vol. in-12 et 2 vol. in-8, 12 à 14 fr.

Édition ordinaire, mais dont il a été tiré plusieurs exemplaires sur vélin.

— Les mêmes (traduction de dom Gervaise), avec le texte en regard, et précédées d’une nouvelle vie (par M. Delaulnaye). Paris, Fournier, 1796, 3 vol. in-4, avec figures de Moreau, 30 à 40 fr. ; — et en très-grand pap., figures avant la lettre, 60 à 70 fr.

Édition peu recherchée, parce qu’elle n’est ni assez belle pour un livre de luxe, ni assez commode pour un livre ordinaire.

— Ancienne Héloïse, manuscrit nouvellement retrouvé des lettres inédites d’Abailard et d’Héloïse, trad. par De Longchamps, et pub., avec des notes historiques, par A. De Puyberland. Paris, Dentu, 1823, 2 vol. in-8, 10 fr.

— Abailard et Héloïse, avec un Aperçu du XIIe siècle comparé sous tous les rapports avec le siècle actuel, et une Vue de Paris, tel qu’il était alors. Par F.-C. Turlot. Paris, Janet et Cotelle, 1823, in-8 orné de 4 figur. lithographiées, 6 fr. 50 c.

La première moitié de ce vol. est composée de la traduction entière d’une lettre d’Abailard, intitulée Epistola ad amicum, avec le texte et des notices historiques et critiques. Elle n’avait été traduite jusqu’ici que par extrait. Le volume est terminé par des lettres d’Héloïse à Abailard, trad. de l’original latin par Bussy-Rabutin, et de l’anglais, de Pope.

Pope et Colardeau ont donné des imitations des lettres de ces deux amants : Voyez aussi Recueil (nouv.), contenant la vie, les amours, les infortunes, et les lettres d’Abailard et d’Héloïse, etc.

ABAN (d’). Œuvres magiques, trad. du latin. Voy. Agrippa (C.-H..).

ABANCOURT (Fr.-Jos. Villemain d’). Voy. Villemain d’Abancourt.

ABANY (Mme Mar.-Thérèse Peroux d’), née en 1753, morte à Saint-Germain-en-Laye, en mars 1821.

— Amazone (l’) française, ou Jeanne-d’Arc, par Mme D***. Paris, l’Auteur, rue Saint-Honoré, n" 306, 1819, 2 vol. in-8.

Cet ouvrage a été reproduit avec quelques additions, cinq ans plus tard, sous ce titre : Jeanne-d’Arc, poëme en {xxiv chants. Edit. augmentée d’une notice sur la Vie de cette Héroïne, de l’Histoire de son procès et de détails authentiques sur ses derniers moments. Par A. Antoine. Paris, Picard-Dubois, 1824 2 vol. in-8, 10 fr., pap. vél. 12 fr.