Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/326

Cette page n’a pas encore été corrigée


"agi BER BER

Paris, A.-A. Renoiiard, i8o3, a vol. in-ïS, 2 fr. ; 2 vol. in-12, pap. vélin, 8 fr.

— Œuvres (ses).’Genève 17.T2 ; Amsterd. et Paris, 1759 et 1761 ; La Haye, Paris, Orléans, 1767 et 1773, in-12 ; Londres (Roiièii), —i » 776-, 1779, 2 vol. ïn-12, ou 1781, àvb’l. in-12. —Nouv.édition à(làquellë on à joint le poëme de la Religion vengée, ouvr. posthume. Paris, P. Didot, 1797, in-8, pap. vél., 9 fr. ; etsur gr. pap., tirée à 10b exemp]., 2 5 fr., —Édit. stéréot. d’Herhan ; Paris, Nicolle et Belin (* Mad. Dabo), i&oS, i8i3, ou 1819, 2 vol. in-18,

.2 fr. 5o ç., ou : 2 vol. in-12, 5 fr.—Autre, édit. Paris, Ménard et Desenne, 1822, 2

vbl.in-.t8j sur pap. fin, avec portr., 4 fr. ;

pap. vélin,.p’ortr. avant la.lettre,.8 fr. ; 2

.vol. iu-12, -pap. fin,’avec portr.., 5 fr, , et sur pap. vél., portr. ; avant la lettre, 10 fr. -Nouv.’édit., collationuée sur les textes des précédentes édit., et classée dans un ordre plus méthodique. Paris, l’éditeur,

.M.N. Dclangle ; Prodhouime et com., 182 5, in-S, portr., (y fr,; pap.’vél., 9 fr.

, Xc recueil des ouvrages du card. de : .B, eriiis, publ. sous le titre d’Œlivres, est loin d’être complet ; on n’y trouve que les pièces suivantes : Disctnu’S surïa poésie, bliîtrcs. Poésies diverses. Xcs Quatre parties du jour, Épithalanic sur le mariage deXouis, dauphin de France. Réflexions, sur-les, passions. B.c

flexions sur la inétrpmanie..Réflex, sur la curiosité.

Rcfl. sur le’gbût de la campagne. "La Religion vengée, poëme en X chants. Discours prononcé à l’A

cad.franc, par l’auteur,’le jour de sa réception à la

place de l’abbé Gédoin.

A.-A. Barbier a fait la Tcmarque que dans presque toutes les éditions des Œuvres du cai’d. deBernis, on a omis YEpitlialame de Monseigneur le Dauphin, par M.L.-D.-B., de l’Académie française, Paris, J.-B. Coignard, etj. Desaint, 1745, iii-Sypiè’ceinséi’ée sous le nom de l’auteur dans le volume des pièces d’élô » queiice.et dc.poésie, imprimé en 1747 pour les années i744et 1745.

BERNIS (le comte R. de), neveu dupré .cèdent.,

-Précis’de ce qui s’est : passé. en’.ïSr5 dans les départements, du Gard et de la

.Lozère, et Réfutation de plusieurs "pamphlets qui ont défiguré ces événements. Paris, L.-G.Michaud, 1818, in-8, a-fr.5oc. —Autre éàil. Toulouse, Gaude fils, 18.18, tu-8.’.’’.’.

BERNOS (Alex.), ant. dram. Barons (lés) de Feïsheim mélodrame en 3 actes, imité du. roman de’M. 1 Pigault-Lebrun. Paris ["Barba), 1811,’in-8, 1 fr.

— Captifs (les).d’Alger, mélodrame en 3 ’.actés.-Paris, iîejiiéth’e, 1817, iu-8, 7S c.

— Deux (les) forteresses., Voy. CHARRIK. ’— Guerrière (la), on la ïfèinme chevalière, « lélodrameen 3actes.ParéV, Barba, 1812,’ in-8, 40 c.

— Highlânders (les), ou lès Montagnards écossais, mélodrame eh 3 actes. Paris, le même, 1810,’in-8. Y

— Roi (le’) de tréfile et le/Rbi de pique.

Vby. CHARRIN.’

BERNOT DE CHARANT : * Abrégé chroiioïog. du prieuré et dé ! a ville de là Chàiitésûr-L6ire./ ? onrg’ei, iiCHi’e Çhrist’0, 1709, 113-8.

BËRNOUILLY.(Ch.). Traité élémentaire des, machines à vapeur. Baie,.Neuhirch, 1S24, in-8 avec 9’pl..

BERNOUILLY (Jacq.), célèbre malhèmat. suisse, né à Bâlè, en 1654, mort en 1705.

— Art (Y) de conjecturer, trad. du latin, avec des Observations, éclaircissements et additions; par L.’G. F. VASTEI, , membre du Lycée et de la Société d’agriculture et de commerce’de’Caën. Ije’partie. Caéu et Paris, ("Bachelier), , anx (cSoi), ; in-4, avep un tabl., 7 fr. 5o c…

Cet ouvrage est précédé du traite de IIUVGHEKS : De la Manière, de raisonner dans tes Jeux de hasard,. avec ; des notes.’Vaitel’avait.achevé la traduction dés parties 2-4 de l’Art de conjecturer, mais elles ji’oiit jamais paru’,’.

BERNOTJILLY (J.), frère du précédent, et père des deux suivants, professeur de iriathéiuatiqtiesà Bâle, membre des Académies des sciences de Paris, de Londres, de Berlin et deSt.-Pétersbourg ; né à Bâle, le

.27 juillet.1.667, mort le *cr janvier ! 514 8. —Discours sur les lois de la communication des mouvements. Paris, 1727, in-4.

.’—Essai d’une nouvelle théorie delà manœuvre des vaisseaux. Paris, 1714, în-4 avec figures.

— Opéra omnia, tam anteà sparsim, édita, "quant hactënus inedita. Lausannoe et Gèneyoe, sumpt. : M. M. Bousquier, 1742,.4 v.pl.

in-4 avec fig.; 20 à 3o fr. Y

., Ces quatre vol. contiennent, , outre l’Essai d’une ’iiotiv. théorie de la’inanuuivre des vaisseaux et le Discours sur les lois de la eorniîwnicniioii des mouvements, un grand n’ombrecTaùtres niéin. écrits, en français.

— BERNOBIULT-(ïan.), "fils du précédent, professeur : de’philosophie, de physique « t de médecine à.l’Université, de Bâle, membre des Académies des sciences de Paris, 4e Londres, de Bologne, de Saint-Pétersbourg, de Turin; né à’Grbningue, le 29 janvier 1700, mort le 17 inars. 1783.

— Hydro’dyiïaniica, seu de Viribus et Motibus fluidoruin commentarii, etc. ArgeiiTorsiiV i ? 3S, in-’4, fig. 12 à iS fr.

— Recherclies’, physiqUes et astronomiques ’Sur la cause physique de l’inclinaison des ’plans des orbitesdësplanètcs, par rapport

à l’éqnatenr. Sec. édit. Paris (* Bachelier), ’.,..111-4, 12 fr.’' " :