Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/324

Cette page n’a pas encore été corrigée


sga BER BER

acteetenprose.Paris, Huèt ; Charon, iSoà, in-8, i fr.,

— Vert-Vert, ou le Perroquet de Nevers, opéra-coin, en un acte el eu prose. Paris, Fages, an vin (1800), in-S, i fr. 20 c.

Toutes ces pièces de Bernard-Valville, qui sfint autant d’imitations ou de parodies, ont été composées pour des théâtres de troisième ordre; les suivantes, dont il est encore l’auteur, et qui sont aussi médiocres que les précédentes, ne paraissent pas avoir été imprimées : la Comédie sans acteurs, com. en un acte ; tes Deux perruques, com. en iinacle ; le Dévouement filial, drame en 3 actes j l’Ecole des épouses, drame en trois actes ; le Retour, opéra en un acte.

BÉRNARDI (le P.), de l’Oratoire. Observations sur le plan d’éducation nationale de M. Mirabeau l’aîné. Tours, Billatt, 17.91, in-S. —Vues générales sur l’instruction cléricale, ou l’enseignement des.séminaires. Tours, Billau, 1791, in-S.

BERNARDI (Jos.-Elzéar-Dom.), jurisconsulte, membre de l’Académie des inscriptions ; né à Montjeu, en Provence, le 16 mars I75r, mort dans sa patrie, en novembre 1S24.

— Commentaire sur la loi du i3 floréal, an xi, relative aux donations et testaments.. Paris, 1804, in-8, 4 fr.

— Commentaire sur la loi du 20 pluviôse an XII, relative au contrat de mariage et aux droits respectifs des époux, avec les formules principales des conventions dont ce contrat est susceptible. 1804, in-8, 3 fr.

— Cours complet de droit civil français. Paris, iSo3-o5, 4 vol. in-8, 16 fr.

— Discours sur la justice criminelle. Paris, 1780, in-S.

— Éloge de Cujas. Paris, 1770, in-12.

— Essai sur la vie et les écrits de l’Hôpital. Paris, 1S07, in-8.

— Essai sur les révolutions du Droit français, po » r servir d’introduction à l’étude de ce droit ; suivi de Vues sur la justice civile, etc. Paris, Servière, 17S5, in-8, 5 fr. — ; * Influence (de 1’) de la philosophie sur les forfaits de la Révolution ; par un officier de cavalerie. Paris, A.-A. Lottin, 1800, in-8, 4 fr.

— Institution an droit français, civil et criminel ; suivie d’an Mémoire sur l’origine et les révolutions des jugements par pairs et par jurés, en France et en Angleterre. Sec. édit. Paiis, Jansen, an vu (1S00), in-8, 4 fr. 5o c. La première édition est anonyme.

— Lettres sur la justice criminelle de la France, et sa conformité avec celle de l’Inquisition. Paris, Servière, 1786, in-8.

— * Observations sur l’ancienne constitu tion française, et sur les lois et les codes du gouvernement révolutionnaire ; par as ancien jurisconsulte. Paris, 1814, in-8.

— Observations sur les Quatre concordats de M. de Pradt., Paris, Égron, 1819, in-8,

4iV—..

—Origine (de V) et des progrès de la législation française,.ou Histoire du droit public et privé de la France, depuis la fondation de la monarchie juscpies et y compris la révolution. Paris, Béchet aîné, 1817.. in-S, 7 fr.

— Principes des lois criminelles, suivis d’Observations impartiales sur le droit romain. Paris, Servière, 17SS3 in-S.

— République (de la), ou du meilleur gouvernement; trad. du latin. "Voy. CICÉRON. —Théorie (nonv.) des lois civiles, où l’on donne le plan d’un système géuéral de jurisprudence, et la notice des codes les plus fameux.Prtr*V, Gflr « er ? -jiSo2, m-8, 3fr.Goc.

Oii’O encore de ce savant jurisconsulte un Eloge de Papon (dans le Journal des Débals, nn i8c3) ; il a eu part aux Archives littéraires de l’Europe et an Bulletin de l’Académie de législation, dans lequel on trouve son Cours de Droit romain et français ; aux Moyens d’adoucir la rigueur des lois pénales, etc.Yoy. BMSSOT DK WARVILLU ; il a fourni plusieurs articles au Dictionnaire de la Provence, à la Biographie universelle et au recueil de l’Instilut fin script et BellesLettres), où l’on trouvede lui les "Mémoires suivants : Eclaircissement sur un arrêt du parlement de Iris qui ordonne ta suppression de quelques vers du Tasse (loin. V 1822) ; Recherches sur Galérïus Tracltaltis, orateur et consul romain (iâ., tom, VII, iSx4) ; Mémoire sur les jeux scèniques de l’antiquité (tom. VIII, i8a5). Enfin, on lui doit une nouvelle édit. des Œuvres de Pothier, mise en rapport avec le Code civil.

Bernardi a laissé un ouvrage, inédit, sur l’origine de tapairie en France.

BERNARDIN DE PICQTJIGNY. Voyez

PlCQUIGKX.

BERNARDIN DE SAINT — PIERRE. Voy. ST.-PIERRE.

BERNARDINI (le chev.), darmâte. Discours sur la langue illyrienne, et sur : le caractère des.peuples habitant la côte orientale du golfe Adriatique. Paris, 1823, in-8, 1 fr.

BERNARDY (le chev.). Recueil (nouv.) de poésies du chev. Bcrnardy. Toulouse, Resplandy, 1782, in-12.

BERNDT (J.-F.). Lecture morale et sentimentale, etc. Francfort, Hermann, 1810, in-8, 4fr.

BERNÈDE (Aug.). Arindal, 011 le Barde, suivi de quelques Pièces diverses en vers. Paris, Aiït. Boucher, 1S19, in-18, 2 fr.

BERNÈDE (Ch.). Postes (des) en général, et particulièrement en France. Paris, Raynal, 1826, in-8, 3 fr. 5o c.