Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/323

Cette page n’a pas encore été corrigée


BER BER, , KdT

s797j i vol. gr-, in-4) orné de quatre grarvurcs d’après les dessins de Prudhon, 42 fr. ; ayec les figures avant la lettre, 84. fr.

Cette’dernière et : bcllc édition fait partie de la Col—’ lectitm ]es auteurs classiques français-latins, imprimés pour l’éducation du Dauphin ; les cxcinpL, avec les fig-. jivjtnt In lettre, contiennent, de plus que les autres.’lcs operas-dc lîéniard et toutes les pièces de poésie qne l’on connait.de lui ; elle; tst tirée sur papier vélin beaucoup plus fort que celui des autres auteurs de celle collection.

’lien exisle un exemplaire sur vélin, auquel-on a ajouté les 4 jol. dessins de Pruclhon.,

— Les mêmes, seule édition complète, faite sur les —manuscrits de l’auteur, la plupart inédits (puLl. avec aine notice sur la vie de l’auteur, par FA.YOiii.ii). Paris, ftnisson, ISO3J a vol. in-8, 10 fr., -ou 4 vol. in-iS, Sfr.

’Ai’tli. "Bertrand, acquéreur du restant de cette édition, a fait faire de nouveaux titres portant son nom et la date de tSio. Cette édition contient : un lissai sur la vie et les ouvrages de lîcrnard.(par l ? ayollc) ; les’Campagnes d’Italie, cii iy33 et 17341 poëme (inédit) ; l’, Art d’aimer, poëme en 311 chants, avec des changements el des augmentations; P/trosint : et JiJélidor, poème ; Dialogues orientaux., et Àinintc et Jilédor,. tableau nuptial, qui réunis, forment, dît l’éditeur, ce que les gens de lettres appelaient le.poëme d’Azor ; Castor ci Pollux, tragédie (lyr.) en 5 act. ; Tficssalus, opéra en 6 actes ; les Swprises de l’amour, opéra-ballet, composé de 3 actes séparés ; P.almyrc, ’. acte de ballet ; hs ffespérides, act..de ballet ; E ! miv, com. en 5 act, et en vers, qui fut présentée,.sons le voile de l’anonyme, nu Théâtre-Français en 1S01, et dont, après un examen qui en fut fait, on, demanda la réduction en 3.actes; enfurdes Poésies diverses, parmi lesquelles se trouvent plusieurs épilres, odes., , et pièces fugitives inédites. Ha été tiré de cette édition, assez belle quoique en dise M. 3îrunet, des exemplaires en papier vélin..

P.-J. Bernard a fourni beaucoup de pièces a l’Ai* inanacb des Muscs. —

EERNAM) (Samuel).

Kous connaissons les trois Mémoires suivants, portant le nom de Sam. Bernard sur lequel nous n’avons pu o1tcnii* aucun "renseignement : Desciip’ tion de fa manière dont se polissent et s’étament les gla* ces coulées dans l’atelier du. faubourg" Saint-Antoine (dans le toin. II du Journ. de l’école l’olytechn., 179S)— — JVoticë sur les poids arabes anciens c/ mo-dcr/ies. — Mémoire sur les.monnaies, d’Egypte, avec une pi. et plusieurs tableaux. Ces deux derniers Mémoires ont été imprimés dans la Description’de’l'Egypte et se trouvent dans le tom. XVI de l’édit. de cet ouvrage, donnée par ranckoucke.Y

BERNARD DE ! MONTBRISSON (L.). — Lettres à Mme de C***, sur la hotaniqne et sur quelques sujets de.physiqneet d’histoire naturelle. Strasbourg et Paris, Levrault, iSos, 2 vol. iu-8, 7 fr. .BERNARD DE RESTE. Histoire des pêches, des découvertes et des étahlisseuierits des Hollandais danslcsmers du’Nord ; trad. du hollandais. Voy. ce titre. .

BERNARD DE St.-MARTIN, de Greiiohle.’..- ’’ : , : ’.' : .’;.…,., : ’..

Nous avons quelques poésies de cet miteur, entre nulles les suivantes, couronnées par l’Académie des Jeux Floraux : L’Amour et Adonis, idylle. Toulouse, t’jo’2, in-&-—’Le’Génieloàe.’Touloiisc,’irI3i, in-8.

BERNARD DE VALABRÈGUÈLeUre d’un inilord à son correspondant à Paris, ’au sujet de la requête des marchands des six « orps, contre’.'l’admission : des Juifs. Londres,’1767 in-12. —*Lettres orientales. 1754, in-12.

BERNARD D’HÉRY (P.). Préludes poétiques. Londres et.Paris, J78G, in-iS.

Ce volume contient des traductions d’Anocréon 1 de Mosclius, de Jîion, d’Horace, et de l’i-operee, mêlées de pièces fugitives, cl suivies d’un opéra d’Œdipc loi, imité de Sophocle.

— Histoire naturelle de Buffon, réduite à ce qu’elle contient dé plusinstructif et de plus amusant. Voyez IÎUFFOK.

On doil encore au même un Essai sur la vie et sur les ouvrages’de l’abbé’Prévost, imprimé en tête de l’édition de ses « euvres, 17S5.

BERNARD-LÉON. Maréchal (4e) et le Soldat, , vaud. Voy. MARÉCHALLE.

BERNARD-VALVILLE.-(’F.), auteur âramatique. Aiigustiiie et Benjamin, ou le. Sargine de village ; opéra — couiique en.un acte. Paris, Huet ; Ch’aroh, 1S01, in-8,’60 c.

Avec llug. Hus. —.Deux, (les) Tahleaux parlants, ouïe Dîner interrompu, comédie en un acte et en prose. Paris, Hugelet, 1802, in-8, 75 c. —* Épiçière (r)liel-èsprit, coinéd. en un acte et en prose ; dédiée aux garçons épiciers de la commune et de la hanlieue de Paris. Paris, Huét, an vin (1800)’, in-8.

Avec G. (Gosse).

— Horloge (V) debois, ou un Trait d’humanité, coin, en un, acte,.mêlée d’ariettes. Paris ; Huet ; Çharon, -an VJII (1S00), in-8. —— Klki, pu l’-lle imaginaire, comédie-folie.en 3.actes. Voy. Hus (Eugène). -Laritei ; n, e(la) magique, ou le Retour des époux, com. en un.acie, mêlée de valider. Paris, FageSj au ym (1800), in-S.

— Marcelin, opéra en un acte et en prose. Paris, Huet ; Charon., , sn vin (1800), in-8. —Petit (le)gagne-petit, ou l’Erreur d’une mère ; corn, en un acte et en prose, mêlée de vaud. Paris, Huet ; Charon, an.vin. (1800),.in-8..’

— *’Pygmaîion à Saint-Maur, farceanecdo—’ tique eu nn acte et en vand., trouvée à Cliarentou.Paris, André., an vin (1800), in-8,.-’."’.Y ;.’,..’

, AvecGosse.

..— : TjUcui’ilc’) trompé, ppéi ; a-cpm. en uu