Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/318

Cette page n’a pas encore été corrigée


286 BER BER

Le Journal des Mines renferme aussi des traductions de plusieurs opuscules de ce savant.

BERGOGNIÉ (Al.-Mart.-Rén.), président de la Cour royale d’Agen ; né à Agen, en 1784..

— Adieux (mes) à la campagne. Agen, 1S12, in-8.,

— Discours sur la manière de borner le luxe dans, les monarchies., sans nuire au bien général et à la splendeur de l’état. Agen, 178S, in-8.

—— Épître à mes enfans sur le moyen d’être heureux. Agen, 1804, in-S.

— Histoire de l’influence des corps littéraires snr les progrès des sciences et des arts, depuis les Grecs jusqu’à nos jours. Agen, 17S6, in-S.

— Influence (de 1’) des corps littéraires sur le cœur et l’esprit des hommes. Agen, 178S, in-S.

—Table analytique et raisonnée des jugements contenus dans le Bulletin du tribunal de cassation, rendus en matières civiles seulement, depuis le mois de vendémiaire an 11 jusqu’en vendém. an x, avec des, Observations sur les jugements, et des Réflexions sur la législation actuelle. Agen, 1802, in-4, J0 fr Titres (les), ode. Agen, 1788, in-8.

A. D—M—e. BERGON (le comte), né à Mirabel, en 1741, mort en 1824.

Il est auteur des Jîloges du Maréchal d’Estrées, do Clairaot, de Restout, et de quelques ouvrages anonymes.

BÉRIGNY(Ch.), inspecteur divisionnaire au Corps royal des Ponts-et-Chaussées. Navigation maritime du Havre à Paris, ou Mémoire sur les moyens de faire remonter jusqu’à Paris tous les bâtiments de mer qui peuvent entrer dans le port du Havre. Paris, imp. de Demonviîle, 1S26, in-8 avec 3 pi., 4 v— ° c* — Réfutation de l’écrit intitulé : Réponsedessoumissionnaires du canal maritime de Paris au Havre, au Mémoire de M. Ch. Bériguy. Paris, Bachelier, 182G, in-S, 2 fr.

BERINGER (A.). Considérations pratiques, sur..quelques maladies chirurgicales et. médicales. Lyon, imp. de Z. Durand, 1823, br. iu— S.

— BERINGTON. Voy. BERRIKGTOIÎ.

BERICLEY (Géo.), cvêque et écrivain anglais du xvine siècle. —* Alciphron, ou le petit Philosophe, en sept dialogues, contenant une Apologie de la religion chrétienne, contre ceux qu’on

nomme esprits forts. (Trad. de l’angl., par ÉI.IE HE JOKOOURT). La Haye, Bénj. Gibert, 1734, 2 vol. in-12.

— * Caractéristiques de l’état politique de la Grande-Bretagne, traduit de l’anglais. La Haye, llérold, 1759, in-8. 1

— Dialogues entre. Hilas et Philonoiïs, contre les sceptiques et les athées, trad. de l’anglais (par l’abbé GUA UEMALVES). Amst.’Paris), 1750, 1785, in-12.

—Mémoires de Gaudentio di Lucca, où il rend compte aux P. de l’inquisition de Bologne, qui l’ont fait arrêter, de tout ce qui lui est arrivé de remarquable dans sa vie… Trad. de l’italien, sur une copie du manusc. original de la Bibliothèque de Venise (ou plutôt trad. de l’anglais par MILTZ, anglais lui-même, et revus par le chevalier de SAINT-GERMAIN, qui y ajouta beaucoup de choses de son invention), avec des Notes critiques et historiques du savantM.RnEni. Amst. (Paris), 1746. Nouv. édit. sons le titre de Mémoires de Gaudence de Lucques, prisonnier de l’inquisition, augm. (par Dupr/x —DEMPORTES).des cahiers’qui avaient été perdus à la douane de Marseille. Amst. (Paris), Duchesne., , 1753, 3 part. in-8 ; nouv. édit. Paris, Rousseau, 1797 » 4 part. in-S.’

L’original de cet ouvrage a été allribué à l’évoque Geo. Berkley ; mais l’auteur d’une vie de cet écrivain affirme qu’il a été écrit par un prêtre catholique renfermé dans la tour de Londres. Siogr. tiniv.

— Recherches sur les vertus de l’eau de goudron, trad. de l’angl. (par BOUI.I.IER). Amsterdam, 1743, 1 vol. in-12.

BERKLEY (John). Mémoires (ses) sur les négociations de Charles Ier avec Cromwell.et l’armée parlementaire, 1S23, in-8.

Ce volume fait partie de la Collection des Mémoires relatifs à la dévolution cVAngleterre. publ. par M. Guizot ; on ne peut se le procurer séparément.

BERLÀN. Petites Véroles (des), des vaccinés et de la nécessité des revaccinations ; Mémoire présenté au comité de vaccine de Perpignan el à l’Académie roy. de médecine de Paris, eu juin 1824. Perpignan, imp. de Tastu, 182C, in-8 de 72 p.

BERLIER (le comte Théoph.), anc. avocat au parlement de Dijon, membre de la convention nationale et autres législatures subséquentes, conseiller d’état, président du conseil des prises, enfin secrétaire du gouvernement provisoire en. 1S155 ué,.à Dijon, en 1761.

—Essai historique el chronologique sur les principaux événements qui se sont passés depuis le coniuicncemenl du monde jns