Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/296

Cette page n’a pas encore été corrigée


a6À BEL BEL

— Vies des hommes illustres, faisant suite

à celles par Plntarque ; trad. de l’anglais. Voy. ROWE.

On doit.encore à Fr. Bellenger.une édition des Psaumes, en latin, avec des notes, 1739, in-4.11 a laissé une traduction inédite d’Hérodote. Biogr. univ.

BELLEPIERRE DE NEUVE-EGLISE (L.-Jos.), néàSaint-Pnier, lé 2 août 1727. -—* Agronomie (T), ou les Principes dé l’Agriculture réduits en pratique ; et l’Industrie, où Principes du commerce réduits cnpratique.1761 et ann. suiv., Svol.in-S. Surgv et autres ont coopéré à cet ouvrage.

— Art (T) de battre, écraser, piler, moudre et monder les grains, avec de nouv. machines; ouvrage trad. en grande partie du danois etde l’italien, par D.-N.-E. Paris, : (*.Lamy), 1769, in-fol., avec 3 pi., 5 fr.

Cet Art se joint ordinairement aux Descriptions des Arts et Métiers, faites ou approuvées par Messieurs de l’Académie royale des Sciences, quoiqu’il n’ait point paru sous l’approbation de ladite : Académie. :

— Art (!’) dé conserver les grains ; trad. de l’italien. Voy.3" usnÉki.,’, ; ’

— Bibliographie parisienne/Voy. ce titré. —* Boussole agronomique, ou Guide des Laboureurs. Yvetot et Paris, 1762.-165,’. 4 part. in-8.

—. * Catalogue hebdomadaire des livres nouveaux qui se publient en France et chez l’étranger, et’c'Voyez ce titre. —Cours complet de l’Agriculture, du Commerce, des Arts et des.Métiers de France. Paris, 1761-63, 3 vol ; in-S., :

— Discours entre un seigneur et son fermier, sur.différentes cultures dés plantes, utiles aux manufactures ; trad. du danois. Paris, 1765, in-12..’,’ —.* Fièvre (la) de chaume, maladie périodique chez les Danois lors de la récolte. Paris, 1766, in-i2Y

— Lettre d’un académicien du Danemark à un médecin de Pàl’is, sur l’inoculation ; traduction. Paris, 1764, in-8.

— Maladie (la) des blés en herbe, trad.’ de l’ital. Paris, 1766, in-12. —* Patriote ; (le) artésien, ou Projet de l’établissement d’une Académie d’agriculture, de commerce et des’arts, en la province d’Artois, Paris, Despilly, 1761, iu-8. —— *Vues (les) d’un patriote, ou la Pratique de l’impôt. Avignon, 1761, in-12 ;

BELLERIVE. Histoire des dernières campagnes du duc de Tendôme. Paris, Saugrairi, 1714, 1 voU in-12.

ÏÎÉLLERIVE (H. Viviand)., comédien français.’

— Machine (la)inferaalè, ou les nouveaux

Forfaits de l’anarchie; ode à Bonaparte. Paris, Favre, 1801, in-8. "" — Piété (la) natale, ode à la ville de Lyon. Paris, 1S01, in-8. —Pyramides (lés) d’Egypte, ode à Bonaparte. Paris, Favre, 1801, in-8Y

BELLE-ROCHE, (de)..Cent (les) louis,

coméd. en un acte. Par., Cailleau, i 7 86, in-8.

BELLEROÇQ. Recherches sur là maladie épizOotique, etc. Bordeaux,.17 74, iu-8.

BELLERY, ing.-hydrographe. Dissertation sur la tourbe de Picardie. Paris,

1754 Yun v0’. iu-12.

— Lettre sur l’Hydraulique. 1769, in-12. —Mémoire.surla tourbe dePicàrdie.(Extr. du tom ; TI du Journal des Mines). Paris, Bossange et Maison, 1795, in-8.--’Mémoire sur le Jaugeage des navires. Paris, Barrais l’aîné, 1788 in-12.’

BELLESERRE, avocat. Éloge de Louis XII. Paris, Moureau, 178S, in-S.

— Six Ages (les)de l’Histoire sainte, depuis la création.du monde jusqu’à la naissance de J.-Gh. Paris, Migneret, an xnr (, i8o5), in-12, 2 fr.— Nouv. èAix. Perpignan, Alzine, i8i3, in-18, 1 fr. 5.o c.

BELLEt (l’abbé Ch.), né dans le Quercy, en.1702, morCà Paris, le 20 nov. 1771. —— Adoration chrétienne dans la dévotion du Rosaire. Môntauban, 1754, in-12. —— * Droits de la religion chrétienne et catholique sur le cœur de l’homme. Môntauban, Fontanel, , 1764, 2 vol. in-12. -i-’Eloge funèbre de Louis le Dauphin. Montailbaii, 1766, in-4.

— Éloge historique de la princesse Marie, reine de France. Môntauban, 1768, -in-12.

Un dominicain a attribué à l’abbé Bellet deux Lettres d’un théologien sur sairitTliomas, attribuées par d’autres au P. Dufour. Voy. ce dernier nom.

Ersch cite encore.de, l’abbé Bellet, d’après la France littéraire de 17C9’; urie’première lettre aux protestants sur leurs.assemblées, i.. L’abbé Bellet remporta un prix d’éloquence à l’Académie de Soissons, en ij47î trois à Marseille, en 1746, 1748 el 1760 ; en-, fin’d'autres aux Académies de Corse, de Bordeaux, de Rouen, de Pau ; les, pièces qui les lui firent obtenir sont consignées dans les recueils de ces Académies..

BELLET (B.-L.). Notions générales, et élémentaires sur le droit français : État des personnes. Paris,’L. Colas, 1826, in-18. _

BELLET (Isaae), docteur en médec., de l’Académie de Bordeaux ; mort à Paris, en 1778.’., ,

— Exposition des effets d’un nouv. remède nommé sirop mercùriel. Paris, 1768, 1770 in-12.