Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/268

Cette page n’a pas encore été corrigée


a36 BEA BEA

  • Histoire de M1Ie de Grisoles, écrite

par elle-même. Londres, 1770, in-8.

— * Histoire de Pierre III, empereur de Russie, avec plusieurs anecdotes singulières. I774J in-8.

— Recueil d’histoires, d’anecdotes et de poésies, tirées des meilleurs auteurs français. Marburg, Baprhofer, 1782, in-8) 2 fr. 5o c.

— Remarques (nouv.) sur les Germains. Franc/., X.-B.-G.Fleischcr, i’jS’j, in-S, 2fr.

BEAUDÉ (J.-P.)’. Mémoire sur un cas de polyphagie’suivi de Considérations médico-légales sur la mort par suspension, lues à l’Àtliénée de médecine de Paris, etc. Paris, impr. de Gueffier, 1826, br.in-8.

BEAUDEUX (Nie). Arithmétique universelle, trad. du lai. Voyez NEWTON.

BEAUFFORT (le comte Ern. de). Lettres de deux nltramontains. Première livraison. Paris, Potey, 1SÎ6, in-, 8, 2 fr. 25 c..

Le comte de Beauflort a fourni plusieurs articles au Mémorial.

BEAUFILS (le P. Guill.), jésuite, né à St.-FIonr, le 5 février 1674, mort le 3o décembre 1757.

— * Lettres (quatorze) sur la manière de gouverner les maisons religieuses. Paris, Hipp. Guêrin, i75o, in-12.

— Vie de J.TFr. Frémiot, bar. de Chantai, fondatr. et prera. mère des religieuses de la Visitation. Paris, 1752, in-12.

— : Vie de la vénér. mère J. de Lestonac 9 fondatr. de l’ordre des religieuses de N.-D. Toulouse, Robert, 1742, in-12.

On a encore de ce jésuite les oraisons Funèbres des personnages suivants : de M. de La Bercbère (1709, in-4°) et de M. de Coibert, archevêques de Toulouse, (i7io, in-40) ; duPaupbin, filsdeLouisXIVi7i3, in-4°.

BEAUFLEURY (de), avocat. Projet de bienfaisanceetdepatriotismepourtoutesles -villes du royaume. Wouv.édit., r7go, in-8.

L’auteur donna en 17S5 un’supplément pour là première édition, qui est de 1783.

—’Qu’est-ce que l’amour ? par M. de B… 1790, in-8.

BEAUFORT. Caprices (les) et les malheurs du calife "VVathek, trad. de l’arabe (ou plutôt de l’angl.). Voyez BECKJ ? OBD.

BEAUFORT. Consultation sur la maladie épizootique qui "règne en Guyenne et dans les pays circonvoisins. Bordeaux, 1774, in-4* — Formule pour administrer méthod. l’eau miner, anti — putride. Paris, Cailleau, 1783, in-8.

BEATJFORT (le col.), anc. direct, des fortifications.

-r-r Observations sur ce qui a précédé la concession du canal du duc d’Augoulêriie j les résultats probables de cette concession, et le mode le plus avantageux pour l’état de concéder les canaux. Paris, impr. de Boucher, 1822, in-8, 1 fr. 25 c..

— Observations sur l’exposé des motifs des projets de loi présentés le 8 avril 1822 pour l’achèvement et la construction de divers canaux. Paris, impr. de Bouclier, 1822, ÏUTS de 36 pag.

BEAUFORT (de). Recueil concernant le tribunal de nos seigneurs les maréchaux de France ; les prérogatives et les fonctions des officiers chargés d’exécuter ses ordres ; les matières de sa compétence, la forme d’y procéder. Paris, Belin, 17S4, 2 vol. in-8.

BEAUFORT (l’abbé de). * Lettres d’un théologien à un de ses amis, à l’occasion du problème ecclésiastique. Sëc. édition. Anvers, 1700, in-12.

BEAUFORT (de). Despotisme (le) en état de siège, ou la Royauté sans prestige. Par.f les marchands de nouveautés, 1820, in-8.

BEAUFORT (L. de), historien, mort à Maëstrieht, en 1795.

— Dissertation sur l’incertitude des cinq ; premiers siècles de l’histoire romaine. Sec. édit. Ulrecht, 1752, 2 vol. in-12.

Laprem. édition, qui parut en 1738, était anonyme. — Histoire de César Germanicus, par M.-L. de B. Leydc, Vcrbeek, 1741 j in-12. —République (la) romaine, ou Plan général de l’aucien gouvernement de Rome. La Haye, 1766, 2 vol. in-4 ; Berne, 1766, 5 vol. in-8 ; La Haye, 1767, 6 vol. in-12.

Beaufoi’t a eu pari à une traduction de la Bibliothèque britannique. La Haye, 1733—4 ? *

.BEAUFORT D’AUBERVAL (A.-A.). Contes en vers ; érotico-philosophiques. Bruxelles, Demanet (et Paris, Ferra), 1S1S, 2 vol. in-8, 6 fr. —Elle et Moi, ou Sagesse et Folie. Paris, Laurens jeune, 1S00, 2 vol. in-12, 3 fr. —Enfant (1’) du trou dusouffleur, oul’autre Figaro.Pflï’., Ouvrier, 18o3, 2 vol.ini2, 3 fr.

— Épitres libérales en vers, ou Satires (comme on voudra) à mes souliers, aux arts, à rien. Paris, impr.’de Patris, 1820, in-8 de 28 pag..

— France (la) fière d’elle-nicme, ou Hommage libéral, « n vers, à ses grands hommes, depuis le gaulois Brennus jusqu’à l’immortel Cambronne, Paris, Ponthicu, 1820, in-8 de 5, 2 pag.— Sec. édit. Paris, A. A. Clérisse, 1820, in-8, 1 fr..5.0 c.