Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/257

Cette page n’a pas encore été corrigée


ABA; U : . ;’7. vVV’JBÀU.’-' —. ;, aa5.

—Mémoiresur les marrons del’Inde. iRara, » 797J » i-8.i’-..-’., V. ; : j-r ; Opuscules de chimie, faisant suite i la Chimie expérimentale et raisonnée, Paris, an yi.(.1798), in-8, 4, fr. ’'.".’. —Plan d’un cours de chimie expérimentale et raisonnée, avec.ton Discours historique surla çbimie. Paris, 1767, in-12.

Baume a.publiécetouvrage de concei’tayëcMacquer.

On trouve aussi beaucoup de Mémoires détachés de Baume dans la Gazette.salutaire, l’ancien Journal de liïédeeinc, le Journal de.physique’, les— An--,’ nales de cliiinie et les Mémoires des savants étrangers : dans ce dernier recueil on trouve de lui les Mémoires suivants : ’Mémoire sur l’Ethervitriolique. (Tom. III, 1760), —.Analyse d’une eau.singulière, qui se trouvé a Douai en Flandre (Tom. IV, 1763). — Mémoires (deux) sur le refroidissement que les liqueurs, produisent en s’évapôrani (Tom. Y, 176S). — Observations sur la cristallisation des sels neutres qui ont pour base un alcali fixe ou une terre absorba il te.(Tom. VI, 1774)— — Expérience sur la décomposition du.Tartre, vitriolé par l’acide nitreux seul [ id., id.). Les anciens Mémoires de l’Institut en contiennent un de Baume sur la décomposition des sels marins calcaires par’le moyen de la chaux de l’alcali fixe et de l’alcali volatil (Totn.V. de la section des sciences physiques et math’., iS64) ; Il a rédigé’, en’ontre, plus de cent ; vingt-huit articles dans le grand et beau Dictionnaire des arts et métiers, —, ’-.-., y-.

, , BAUMES (J.-Bl-Théod ;), , , docteur en médecine’, professeur de la : Faculté de médecine de ! Montpellier.

.—, ; Discours sur ; la ; nééessité des sciences dans une nation libre, -et sur leur connexion avec l’art de guérir, prononcé le 5 pluviôse, , àl’occasiori de l’inauguration solennelle de l’école de santé de Montpellier. Montpellier, /zaretRicard, m 111(1 y()5), itx-&. —’.'

— Éloge de P.-J. Barthez,’suiyi des Observations sur là constitution épidémiqùè de l’année 1756 ; dans le Cottentiu ; parlÎARTBEZ. Montpellier, imp. de Toufnel ; 18 16, in-8. ; -, Vc,

L’Éloge de Barthez avait déjà : été.imprimé seul, à Montpellier, en 1S07, in-4..Cet.élogemérite d’être lu : il est {généralement très-bien pensé et écrit avec plus.de soin que toutes les autres" productions dé Baumes.’., , , , i.. — N

-— Éloge de M. Draparnaud. Montpellier, an XIII (I8P5), in-4 de 58 pag.

— Éloge de Henri Fouquet. Montpellier, i8o8, in-4..’—’. ;’ —— Éloge de Marc-Antoine Petit. Montpellier, imp. de Tourne}, ï-8ia, in-4— v

—Eloge de M, Tandon, Montpellier, 1 So8,

in-4 —Essai d’nn système chiuriquedela science de l’homme, Nîmes, 1798, in-8. —Examen des Réflexions de M.Bergasse sur l’acte constilntipnn. du sénatl Montpellier, x8i4, in-8.

— Fondement de la science méthodique des maladies, pour servir’de suite à l’Essai d’un

système chimique de la science de l’homme. Montpellier, an x(i 801), 4vol.in-8, so fr ;

Reproduit en 1806, sous le titredp —Troll élémentaire de nosologie.

" Baumes est devenu célèbre.par les tentatives qu’il. fit pour établir une tbéor. patholog. fondée sur la chi ;’ mie, lorsque Foùrcroy se servait do.tout l’ascendant de son éloquence pour.faire de Ja médecine une.sec— : tiori de la science des affinités : C’est dans le Fonde* ment de la science méthodique des maladies’que soiil consignées les vues chimiques de Badines ; sur les maladies, qu’il divise.en oxiéuèses ; calorincscs, etc. Ce système n’a obtenu d’autre approbation que celle de son savant auteur. ; l Siogr.médic ;

— Histoire et Mémoires de ; la Société de médecine pratiqué de Montpellier, année TS 16. Montpellier, imp. de Ji-G. Toùrnel ; .1817, 4 part, iri-8…’/'

Oùvrageformant une contmuatibri.au Journal rédigé par Baumes.’Voy. la dernière’note de-cet art.

--Instruction (de 1’) publique dânssès rapports avec l’enseignement des sciences et arts appelés libéraux en général, et de là médecine en particulier. Montpellier, impr. du même, 1814, in-S.

Tiré accent exemplaires. , ,

Lettre (sa) à M. Çhaptal, contenant la justification démontrée d’un fait dénaturé par la calomnie. Montpellier, imp. de Tournel, 1808, in-4. ; - ;.’,’.*.’1

—’* Mémoire présenté à MM, les membres de la députation du dépârtem. de l’Hérauità la Chambre des députés du royaume, de 1S16 à 1817. Montpellier, TpUrnèl frères, .1S17, in-8, , ., : ’i : ’..-

— Mémoire sur cette question : péterrniner par, l’observation quelles, sont.les maladies’ « jûi résultent des émanations des eaux stagnantes et des pays marécageux. 1789, 1-8,

Ce Mémoire a été refondu dans le Traité des fièvres. rémittentes de l’auteur.., i —’.

—Notices nécrologiques. Mbnt/e//ier, imp.

deTournel, i8i3, in-4., *

—* Réflexions sur la nécessité de la mort

de Buonaparte, par M, B. (Montpellier,

l8i5) ; in-S.,

— Timoléon, tragédie en cinq actes et en

vers. MontPeuert ? t S i3, in-8.’.." ;’'

Baumes ëstaussi auteur d’une comédie’en un acte et en vers : , impririiéé ; il en possède plusieurs autres en manuscrit.

-— Topographie dé la ville de Nimès et de sa banlieue. Nîmes, 1802, in-4.’

Avec M. Yihccris,’-,

—Traité de l’Amaigrissement des enfants, accompagne de l’élévation du ventre, maladie du mésentère, vulgairement connue sous le nom de Carreau..P aris, Méquignon aîné père, 1S06, in-S, 2 fr. ’La première édit. est de flimes, 17S8. Elle était —

TOK.I.. — : : ’S ;.-.’