Ouvrir le menu principal

Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/23

Cette page n’a pas encore été corrigée


PRELIMINAIRE., xxi

et les indications principales de la vie de l’écrivain nous plaçons la nomenclature par ordre alphabétique ; de ses ouvrages, en mentionnant leurs principales.éditions. Les traductions sont brièvement indiquées à l’article du traducteur, avec renvoiy pour les dévelbppe

ments, au nom dé l’auteur original-, et au titré— de l’ouvrage,

si l’original est anonyme. ; Quelques personnes i nous blâmeront peut — être de n’avoir, pas suivi, dans l’indication des ouvragés publiés, l’ordre chronologique de préférence à l’ordre alphabétique ; mais nous ferons observer que notre livre étant purement bibliographique, nous avons dû né rien changer à là forme que l’usage

, a’consacrée pour les recueils de ce genre. Lès écrivains étrangers dont les/puvragès ont été imprimés en’France, , obtiennent aussi une place dans notre Dictionnaire, et c’est à leur article que’nous donnerons les différentes traductions françaises qui en ont été pu-7 bliées en France ou ailleurs. Les astérisques qui précèdentlès’titrés des ouvrages, indiquent qu’ils sont anonymes. A un grandnombrè d’ouvrages, se trouvent joints les noms des libraires-éditeurs. Les mutations de fonds de librairie j lorsqu’elles sont parvenues à notre connaissance, " sont indiquées par un autre astérisque j place devant le nom du nouveau propriétaire. ; : :

Les noms précédés de la particule d’oude, sont placés dans notre Dictionnaire sous la lettre initiale qui la suit immédiatement : ainsi l’on cherchera Aguesseau(d’), Alembert (d’), —Hozier (d’), etc. ; lesnoms qui commencent par de la, sont rangés sous la syllabe la ; ceux qui commencent par : des et du, ont été conservés à l’initiale D ; enfin ceux qui commencent par’L (article le 6i la) ont été conservés à l’initiale L, et c’est là qu’on trouvera Là Fontaine, La

vM. Jlex. Du Mège, membre de la’ Société royale des Antiquaires deFrance, savant auteur d’une Archéologie pyrénéenne’, ouvrage très-important, cou. ronné par l’Institut, a pu recueillir, dans ses excursions scientifiques, une foule7 de notes sur l’histoire littéraire de la France méridionale, dont il nous a fait l’abandon généreux.’,.,.’'.’’’ —. ; - »

Nous devons aussi à M. Jouannei, de l’Académie de Bordeaux, des liotices bibliograph. sûr ; les écrivains bordelais.’ , ,’- ; Telles sont —jusqu’à ce jour les per-…

’sonnes qui ont daigné nous seconder dans notre travail ; nous ne doutons nullement que son importance et l’intérêt qu’il doit inspirer à tous les vrais amis des lettres et dé la gloire de notre patrie, ne les engage à en augmenter le nombre : nous considérons comme inutile’-.rappel’que nous pourrions leur faire. L’honneur de la France leur impose le devoir de nous aider dans l’érection de ce monument irrécusable de

notre supériorité sur les nations yoî-.

sines daiis toutes les carrières.du génie.